Grand Marcel

Année de nomination : 1997      Dossier n° 7299A -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Marcel Grand
Date de naissance : 07/10/1893
Date de décès : 24/08/1944
Profession : Maire, agriculteur
Particularité : Ancien combattant de 14/18

Localisation

Localite : Chilly-le-Vignoble
Département : Jura
Région : Franche-Comté
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 9 mars 1998
Lieu : Lyon (69000)

Personnes sauvées

M. Marcel Mannheimer

M. Emile Mannheimer

M. René Mannheimer

Mme Jeanne Mannheimer

Mme Julie Mannheimer (née Dreyfus)

Mme Madeleine Mannheimer (Rueff)

M. Samuel Rueff

Mme Alice Rueff (née Moch)

Mme Colette Schwab (née Mannheimer)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Marcel Grand était maire de Chilly-le-Vignoble (Jura). A l’été 1940, cinq membres de la famille Mannheimer, des Juifs expulsés par les Allemands, arrivèrent au village dans le dénuement le plus complet. Grâce à l’intervention vigoureuse du maire, ils trouvèrent asile dans la localité. Marcel Grand les adressa aux Maublanc (q.v), qui les logèrent dans une barraque dans leur cour. Le maire demanda aux autres habitants de fournir aux réfugiés des meubles et autres objets de première nécessité. Lorsque, en novembre 1942, les Allemands occupèrent le sud de la France, les Juifs furent tenus de se faire recenser et de faire apposer le tampon "Juif" sur leur care d’identité et leur carte d'alimentation. Les Mannheimer se présentèrent à la préfecture, à Lons-le-Saulnier, qui tamponna leurs papiers. Quelques semaines plus tard, Marcel Grand convoqua le chef de famille et lui demanda de lui remettre ces pièces, qu’il remplaça par d’autres, exempts du tampon. En été 1944, des maquisards opérant dans le village attaquèrent un milicien. En représailles, les Allemands et les miliciens firent un raid à Chilly, passant le village au crible pour y trouver partisans et Juifs. Le maire déclara qu'aucun Juif ne vivait dans le village. En août 1944, la veille même de la Libération, deux habitants d'un village voisin se faisant passer pour des maquisards assassinèrent Marcel Grand, prétendument coupable d’avoir collaboré avec l'ennemi. Après la guerre, cet acte fut qualifié de crime crapuleux par le tribunal.

Le 9 Décembre 1996, l'Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Marcel Grand le titre de Juste parmi les Nations.