Lafaye François

Lafaye Marie

Année de nomination : 1996      Dossier n° 7401 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. François Lafaye
Date de naissance :
Profession : Fermier
Particularité : Résistant

Mme Marie Lafaye
Date de naissance :
Profession : Fermière
Particularité : Résistant

Localisation

Localite : Limoges
Département : Haute-Vienne
Région : Limousin
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 1 février 1998
Lieu : Espace Rachi Paris (75005)

Personnes sauvées

M. Chaïm Weinberg

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

François et Marie Lafaye habitaient Chareilles, un village situé près de Limoges (Haute-Vienne). La famille Weinberg, des Juifs d'Epinal, était venue se réfugier à Limoges. En 1942, M. Weinberg perdit sa femme et une de ses filles et se retrouva seul pour s'occuper de ses deux fils et de la fille qui lui restaient. Lorsque les Allemands pénétrèrent en zone sud, la situation des Juifs devint très périlleuse. Un voisin proposa d'héberger le petit Chaïm (Charles) Weinberg, qui avait neuf ans ainsi que sa soeur Monique, qui en avait onze. Plus tard, le jeune garçon fut recueilli par François et Marie Lafaye. Irène, la fille aînée du couple, habitait encore leur maison avec son mari Jacques Canard - un résistant - et leurs deux filles. Grands-parents, enfants et petits-enfants traitèrent le petit Chaïm comme un membre de la famille. La maison des Lafaye était proche d'une route nationale empruntée régulièrement par des convois militaires. Aussi la famille devait-elle se cacher de temps à autre, d'autant que les activités de résistance de Jacques les mettaient tous en danger. Une dénonciation était toujours possible. Après la guerre, Chaïm évoqua les longues randonnées effectuées avec les Lafaye et l'arrivée chez des amis qui les cachaient jusqu'à ce que le danger soit passé. Par la suite, des membres de l'OSE transférèrent l'enfant dans une autre famille de la région. Il passa ensuite de famille en famille jusqu'à la Libération. Il resta cependant en contact avec Jacques Canard et sa femme Irène, même après son installation Israël. Malgré les douloureux souvenirs de l'Occupation, il n'oublia jamais "le courage des Lafaye, qui n'avaient agi que pour des raisons humanitaires et par patriotisme."

Le 4 décembre 1996, Yad Vashem a décerné à François et Marie Lafaye le titre de Juste parmi les Nations.

 

François LAFAYE Marie LAFAYE