Mathieu Henriette

Mathieu René

Année de nomination : 1996      Dossier n° 7423 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Henriette Mathieu
Date de naissance : 25/07/1909
Date de décès : 10/06/2009
Profession : Institutrice
Particularité : Résistante

M. René Mathieu
Date de naissance : 30/01/1904
Date de décès : 01/05/1991
Profession : Instituteur, Secrétaire de Mairie
Particularité : Résistant

Localisation

Localite : Saint-Cernin-de-l'Herm
Département : Dordogne
Région : Aquitaine
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 28 septembre 1997
Lieu : Conseil Economique & Social Paris (75116)

Personnes sauvées

Mme Yvonne Abraham

M. Georges Abraham

M. Edmond Abraham

Mme Jacqueline Abraham

Mme Raymonde Baumann (née Abraham)

Mme Germaine Bernheim

Mme Colette Lang (née Abraham)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

René et Henriette Mathieu, instituteurs tous les deux, vivaient à Saint-Cernin-de-l'Herm (Dordogne). René était également le secrétaire de mairie. Lorsque la guerre éclata, des réfugiés venant d'Alsace, et parmi eux des Juifs, s'installèrent dans les villages des environs. La famille Abraham s'établit à Belves avec ses quatre enfants. Les Abraham se lièrent avec les Rispal, des gens du village, qui les prévenaient quand des rafles étaient en préparation et qui leur firent connaître leur neveu, René Mathieu. Ce dernier faisait de la résistance de même que sa femme. René Mathieu procura de faux papiers aux fugitifs et leur apporta une aide considérable. Un jour, en 1944, un camarade de classe dit à l'un des fils Abraham que les Allemands savaient qu'il était juif. Il l'avait personnellement dénoncé, pour s'acheter une radio avec l'argent de la prime. Les Mathieu placèrent immédiatement les quatre enfants dans un monastère et trouvèrent une cachette pour les parents. René et Henriette Mathieu fournirent également des cartes d'identité et des cartes d'alimentation à la famille Bernheim, qui habitait avec ses beaux-parents une maison isolée dans la forêt. Les Bernheim purent ainsi survivre jusqu'à la Libération. Après la guerre, les Mathieu gardèrent le contact avec les familles juives qu'ils avaient sauvées.

Le 9 décembre 1996, Yad Vashem a décerné à René et Henriette Mathieu le titre de Juste parmi les Nations.