Le Donné Pierre

Année de nomination : 1997      Dossier n° 7463 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Pierre Le Donné
Date de naissance : 31/05/1906
Date de décès : 03/01/1970
Profession : Garagiste
Particularité : Premier chef et co-fondateur du groupe de résistants d'Ernée en Mayenne

Localisation

Localite : Ernée
Département : Mayenne
Région : Pays-de-La-Loire
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. Raphaël Fresco

M. Nissim Fresco

M. Salomon Fresco

Mme Eugénie Fresco (née Cohen)

Mme Solange Fresco (née Niego)

Mme Jenny Laneurie (née Fresco)

M. Jacky Namer

Mme Annette Namer (née Fresco)

Mme Jamila Niego (née Rozanes)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Marie et Piere LE DONNE Pierre Le Donné était garagiste à Ernée (Mayenne) où il vivait avec sa famille. En mars 1944, il sauva la vie à neuf membres de la famille Fresco en leur trouvant des cachettes. M. et Mme Fresco, Juifs de Turquie, avaient émigré en France, s'installant à Charleville (Ardennes) où ils gagnaient leur vie en vendant de la lingerie sur les marchés. A l'approche des Allemands, en juin 1940, ils se lancèrent sur les routes de l'exode et arrivèrent à Laval (Mayenne) où ils reprirent leur activité de marchands forains. Conformément à la législation de Vichy, un écriteau portant la mention "Entreprise Juive" était apposé sur leur stand. Ce qui leur valut d'être arrêtés en été 1942 et internés au camp de transit de Mulsane. Ils furent remis en liberté au bout d'une semaine, car on ne déportait pas encore les Juifs turcs. Cet état de choses ne dura pas. Prévenu par un parent habitant Paris que des Juifs turcs avaient été déportés vers les camps de la mort, Raphaël Fresco décida de fuir Laval sans tarder. Il savait que Pierre Le Donné faisait de la Résistance et avait déjà évoqué avec lui la possibilité de se cacher. Il s’en fut donc le voir dans son garage. Moins de quarante-huit heures après, Pierre avait trouvé deux cachettes pour les Fresco. Trois d'entre eux se réfugièrent dans une ferme isolée dont le propriétaire s'était déclaré prêt à les recevoir, et les six autres dans une ferme abandonnée, éloignée de toute agglomération. Jusqu'à la Libération, soit pendant six mois, Pierre Le Donné ravitailla les réfugiés malgré le risque d'être repéré par un mouchard. Il continua même lorsque les Fresco n'eurent plus d'argent pour le rembourser.

Le 16 juin 1997, l'institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Pierre Le Donné le titre de Juste parmi les Nations.