Pierre-Tschieret-Geringer Suzanne

Année de nomination : 1997      Dossier n° 7509 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Suzanne Pierre-Tschieret-Geringer
Date de naissance : 24/11/1905
Date de décès : 2005
Profession : Directrice administrative du pensionnat de jeunes filles "Beau Séjour"
Particularité : Résistante sous le nom d'Athénaïs

Localisation

Localite : Le Raincy
Département : Seine-Saint-Denis
Région : Île-de-France
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 22 juin 1997
Lieu : Synagogue de Dijon ()

Personnes sauvées

Mme Monique Berissi

Mme Yvonne Braudo

Mme Gisèle Dembak

Mme Jeanine Ellis

Mme Raymonde Ellis

Mme Claudie Frutrimshalz

Mme Micheline Giestner

Mme Sonia Gramoff

Mme Mathilde Gutmalher

Mme Denise Kohn

Mme Nathalie Korvalsky

Mme Mireille Krisseloff

Mme Alexandra Krisseloff

Mme Annie Lipack

Mme Solange Mamnar (née Chaouche)

Mme Monique Najman

Mme Anna Perelle (née Dembak)

Mme Monique Rotsterm

Mme Huguette Schmelzer

Mme Jacqueline Seyden (née Penne)

Mme Estelle Stoliasky

Mme Madeleine Szmiek

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Simone Pierre-Tschieret-Geringer était la directrice administrative du pensionnat de jeunes filles "Beau Séjour" au Raincy (Seine-Saint-Denis). Pendant l'Occupation, elle admit dix élèves juives dans son établissement, en dissimulant leur identité au fonctionnaire municipal chargé d'émettre les coupons d'alimentation aux élèves. Au mépris des lois anti-juives, elle embaucha Gisèle Dembak comme femme de ménage et la logea au pensionnat de septembre 1942 à la Libération. Gisèle et sa fille de onze ans, Anne, avaient échappé par miracle à la grande rafle du 16 juillet 1942 à Paris et avaient pris un train de banlieue pour le Raincy, où elles avaient une parente. Celle-ci les adressa au curé de la paroisse, l'abbé Nègre, qui les envoya voir Suzanne Pierre-Tschieret-Geringer. En octobre 1942 Anne fut convoyée en zone sud et placée dans la maison d’enfants créée par les Eclaireurs Israélites de France à Moissac. Suzanne dirigeait aussi la chorale de Beau Séjour ainsi que les cours de secourisme et de puériculture de l'établissement. Les pensionnaires juives prenaient part à ces activités, comme en ont témoigné après la guerre Denise Kohn et Jacqueline Penne.

Le 16 février 1997, Yad Vashem a décerné à Suzanne Pierre-Tschieret-Geringer le titre de Juste parmi les Nations.

 

Mme Pierre tschieret Geringer, Comtesse GARRAN DE BALZAN Dans la synagogue de Dijon le 22 juin 1997