Royer Jean

Année de nomination : 1997      Dossier n° 7525 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Jean Royer
Date de naissance :
Profession : Propriétaire d'un magasin de bicyclettes et de récepteurs radio, radio électricien
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Epernay
Département : Marne
Région : Champagne-Ardenne
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. Alexandre Gruber

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Jean Royer avait un magasin de bicyclettes et de récepteurs-radio à Epernay (Marne). Pendant l'Occupation il donna asile à Alexandre Gruber, un technicien radio dont il avait fait la connaissance avant la guerre. Originaire de Roumanie, Alexandre avait émigré en France et s'était installé à Reims. Jean Royer faisait souvent appel à lui, car c'était un excellent technicien. En mars 1943, Alexandre Gruber vint le voir pour l'informer qu'il avait décidé de plonger dans la clandestinité étant donné la multiplication des arrestations de Juifs, que le port de l'étoile jaune rendait aisément identifiables. Jean Royer lui offrit aussitôt l'hospitalité et, pour lui permettre de gagner sa vie, lui donna à réparer toutes les radios que ses clients lui apportaient. Lorsqu'Alexandre voulut le payer pour couvrir ses frais d'entretien, il refusa avec véhémence. En décembre 1943, le réfugié partit à Paris, où il avait des amis. Quelque temps plus tard, il fut arrêté et interné à Drancy, mais heureusement pour lui, il fut sauvé de la déportation par la Libération.

Le 10 avril 1997, Yad Vashem a décerné à Jean Royer le titre de Juste parmi les Nations.