Gauthié Paul

Année de nomination : 1997      Dossier n° 7551 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Paul Gauthié
Date de naissance : 03/06/1924
Profession : Secrétaire de mairie, 18 ans
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Cambes
Département : Lot
Région : Midi-Pyrénées
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 29 mars 1998
Lieu : Saint-Cere ()

Personnes sauvées

M. Claude Lévy

M. Armand Lévy

M. Emma Lévy

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Les Gauthié habitaient Cambes (Lot). Malgré son jeune âge, leur fils, Paul, qui n'avait que dix-huit ans en 1940, était secrétaire de mairie. Les Lévy, un couple juif qui avait été évacué de Moselle lors du déclenchement des hostilités, vint se réfugier à Cambes avec leur bébé de un an, Claude. Ils trouvèrent à se loger dans une maison voisine de celle des Gauthié, dont ils devinrent les amis. Lorsque les Allemands occupèrent le sud de la France, Paul Gauthié procura de faux papiers d'identité à ses voisins juifs et aux membres de leur famille réfugiés à Capdenas, ville située à proximité de Cambes. Les Lévy furent malheureusement dénoncés. Paul se trouvait chez eux quand les gendarmes vinrent arrêter M. Lévy. Comme il était absent, ils arrêtérent Paul et l'interrogèrent longuement. Le jeune homme fut finalement relâché dans la soirée. Quelques semaines plus tard, en juillet 1943, un officier allemand fit irruption chez les Gauthié et mit Paul en joue. C'était un dimanche; les Lévy avaient justement déjeuné chez leurs amis et se trouvaient encore dans la cuisine. Observant les soldats allemands qui encerclaient la maison, le jeune homme déclara avec aplomb que ses voisins juifs avaient quitté le village pour Châteauroux; son père, postier de la localité, avait leur adresse. Son ton résolu réussit à convaincre l'officier, qui partit sans perquisitionner la maison comme il en avait eu l'intention. Après la Libération, les Lévy retournèrent chez eux, à Saint-Julien-les-Metz, mais les liens d'amitié nés avec leurs sauveteurs sont restés intacts.

Le 26 mars 1997, Yad Vashem a décerné à Paul Gauthié le titre de Juste parmi les Nations. 

 

remise de la médaille le 29 mai 1998 à Paul Gauthié