Peltel Yvonne

Année de nomination : 1997      Dossier n° 7873 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Yvonne Peltel
Date de naissance : 18/02/1891
Date de décès : 10/03/1964
Profession : Information non disponible
Particularité : Chrétienne

Localisation

Localite : Paris
Département : Paris
Région : Île-de-France
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 10 juin 1998
Lieu : Mairie du Ivième arrondissement de Paris ()

Personnes sauvées

M. David Aptekier

Mme Bella Aptekier

M. Jacques Aptekier

M. Albert Aptekier

Lieux de mémoire

Le parcours sonore des Justes de Paris
Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Yvonne Peltel, qui habitait dans le 3ème arrondissement à Paris, avait épousé un Juif polonais, décédé avant la guerre. Elle connaissait beaucoup de Juifs dans le quartier. Lors de la grande rafle du Vel d'Hiv les 16 et 17 juillet 1942 à Paris, elle cacha chez elle M. et Mme Aptekier et leurs deux fils, Jacques, 15 ans, et Albert, 10 ans, ainsi que la famille Kirschenberg. Elle cacha d'autres Juifs dans des appartements dont les locataires, en vacances, lui avaient confié les clés. Quelques jours après cette grande vague d'arrestations, le calme paraissant revenu, ses protégés rentrèrent chez eux. En novembre de la même année, David Aptekier fût arrêté. Interné à Drancy, il fut déporté vers les camps où il périt. Jacques, son fils aîné, fut placé à l'Ecole de travail, internat juif de la rue des Rosiers dirigé par l'UGIF sous le contrôle des autorités. Cinq mois plus tard, en mars 1943, l'adolescent, craignant d'être déporté s'échappa de l'établissement et chercha refuge chez Yvonne Peltel, qui le cacha jusqu'à ce qu'il soit en mesure de quitter Paris. Un an plus tard, tous les pensionnaires encore présents dans cet internat furent déportés. Jacques et Albert Aptekier ont lié une amitié reconnaissante avec la fille d'Yvonne Peltel, qui leur sauva la vie.

Le 24 novembre 1997, Yad Vashem a décerné à Yvonne Peltel le titre de Juste parmi les Nations.