Lerouxel Suzanne

Année de nomination : 1998      Dossier n° 8039 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Suzanne Lerouxel
Date de naissance : 16/09/1911
Profession : Fermière, mère de 3 enfants
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Gratot
Département : Manche
Région : Basse-Normandie
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 5 juillet 2000
Lieu : Mairie de Saint-Lô ()

Personnes sauvées

Mme Marcelle Bromberg (née Pipkis)

Mme Berthe Pipkis

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Suzanne Lerouxel et son mari avaient une ferme à Cametours, hameau situé sur la commune de Gratot (Manche). Mobilisé en 1939, Gratien Lerouxel fut fait prisonnier et resta en captivité jusqu'en 1945. Suzanne resta seule à la ferme avec ses trois enfants, âgés de trois à huit ans. En juin 1943 elle donna asile à Berthe Pipkis et sa fille de sept ans, Marcelle, que lui avait adressé un fermier du voisinage, Ferdinand Huault (q.v.). Les Pipkis, Juifs polonais émigrés en France dans les années trente avaient ouvert une mercerie à Saint-Lo (Manche). Mobilisé au début de la guerre, Jules Pipkis fut fait prisonnier et interné dans un stalag en Allemagne. Berthe, restée seule au magasin, dut s'enfuir en décembre 1942, les Allemands commençant à poser des questions à son sujet. Conseillée par des amis, elle arriva avec Marcelle à Carantilly où Ferdinand et Angélina Huault leur donnèrent asile. Mais en juin 1943, par suite d'un risque de dénonciation, leurs sauveurs les conduisirent à la ferme de Suzanne Lerouxel. Suzanne et Berthe devinrent de grandes amies et leur amitié se poursuivit bien après la Libération. Dans son témoignage après la guerre, Marcelle raconte que le fils de Suzanne, qui avait huit ans, était jaloux d'elle parce qu'elle était dispensée d'aller à l'école en semaine et au catéchisme le dimanche. Pendant des années elle garda précieusement la poupée que Suzanne lui avait offerte à Noël 1943. En février 1944, devant un nouveau risque de dénonciation, la Résistance locale aida Berthe Pipkis et sa fille à gagner Paris, puis rejoindre des parents dans le sud de la France.

Le 19 avril 1998, Yad Vashem a décerné à Suzanne Lerouxel le titre de Juste parmi les Nations.

 

Suzanne Lerouxel et Louis Grobart