Storck Joseph

Année de nomination : 1998      Dossier n° 8086 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Joseph Storck
Date de naissance : 26/08/1897
Date de décès : 04/01/1989
Profession : Professeur d'anglais, Proviseur (du lycée de garçons de Limoges)
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Limoges
Département : Haute-Vienne
Région : Limousin
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 6 juin 1999
Lieu : Grande Synagogue de Strasbourg ()

Personnes sauvées

M. Lazare Landau

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Joseph Storck était proviseur du lycée de garçons de Limoges (Haute-Vienne), ville où s'étaient réfugiés de nombreux habitants de Strasbourg évacués au début de la guerre, et notamment des Juifs. Lui-même né en Alsace, Joseph Storck avait dans son établissement une cinquantaine d'élèves juifs dont une vingtaine environ de nationalité française. Le proviseur prit l'initiative de munir les pensionnaires juifs étrangers de faux papiers d'identité et cartes d'alimentation. Agissant dans le plus grand secret, Joseph Storck veillait à ce que nul ne sache qu'il hébergeait des Juifs. Lorsque les Allemands occupèrent Limoges en novembre 1942, il convoqua dans son bureau Lazare Landau, un externe juif âgé de quatorze ans. Il lui expliqua qu'en trahissant son appartenance juive par son aspect extérieur et son comportement, il s'exposait beaucoup plus au danger que si son apparence pouvait le faire passer pour "aryen". Il lui proposa de le cacher chez lui. Les parents de Lazare, des Juifs ultra-orthodoxes de Strasbourg, qui n'avaient rien changé à leur mode de vie, rejetèrent l'offre par crainte de voir leur fils s'éloigner de la religion. En 1944, la milice fit irruption à l'école, à la recherche de Juifs et de sympathisants de la Résistance. Joseph Storck prit le risque de cacher pendant toute l'opération Lazare dans un réduit attenant à son bureau. Ce n'est qu'après la Libération que Lazare découvrit qu'il n'avait pas été le seul élève juif du lycée de Limoges pendant l'Occupation.

Le 14 juin 1998, l'Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Joseph Storck le titre de Juste parmi les Nations.