Enjalbert Abel

Année de nomination : 1998      Dossier n° 8183 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Abel Enjalbert
Date de naissance : 01/01/1915
Date de décès : 2006
Profession : Officier de Police; secrétaire du Commissaire
Particularité : Gaulliste, résistant réseau "les Ardents"

Localisation

Localite : Aurillac
Département : Cantal
Région : Auvergne
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

Mme Janine Cohen

M. Albert Grinsztajn

M. Albert Kirch

M. henri Lazerovich

Lieux de mémoire

Square des Justes
Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Abel Enjalbert, officier de police, qui était gaulliste et résistant, fut muté en août 1943 à Aurillac (Cantal) en tant que secrétaire du commissariat de la ville. Il sut gagner la confiance du Commissaire Henri Weisbecker, et du chef de cabinet du préfet, M. Lepourcelet, lui même résistant. Vers la fin du mois de mai 1944, peu avant le débarquement, M. Lepourcelet l'avertit qu'il venait d'apprendre que la Gestapo et la milice s'apprêtaient à arrêter cent cinquante Juifs d'Aurillac. Abel Enjalbert les prévint un à un et aucun ne fut arrêté. Auparavant, il avait accepté d'aider Albert Kirch, un jeune Juif actif dans la Résistance, en procurant de faux papiers d'identité à sa fiancée, Janine Cohen, et à ses amis Henri Lazerovic et Albert Grinsztajn. Abel était soutenu par ses supérieurs, mais l’objet des soupçons du chef de la milice d'Aurillac, convaincu que c'était lui qui avait fait échouer la rafle des Juifs de la ville. Comprenant que la milice s'apprêtait à l'arrêter, l'officier prit le maquis. A la Libération, le commandant de la milice fut condamné à mort. Abel Enjalbert reçut de nombreuses citations, notamment pour avoir procuré de faux papiers d'identité à des Juifs traqués et à des réfractaires du S.T.O.  en Allemagne.

Le 22 octobre 1998, l'institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Abel Enjalbert le titre de Juste parmi les Nations. 

 

Abel ENJALBERT 4 mai 2000, Enjalbert Abel devant le mur des Justes à Yad vashem jérusalem Renée Neher rendant hommage à Abel Enjalbert le 4 mai 2000
Exposition: Désobéir pour sauver