Chevassus Charles

Chevassus Louise

Année de nomination : 1998      Dossier n° 8250 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Charles Chevassus
Date de naissance : 02/01/1908
Date de décès : 18/01/2003
Profession : Directeur d'école, secrétaire de mairie
Particularité : Information non disponible

Mme Louise Chevassus (née Loisel)
Date de naissance : 10/04/1907
Date de décès : 23/01/1974
Profession : Institutrice
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Le Mesnil-Mauger
Département : Seine-Maritime
Région : Haute-Normandie
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 16 mars 1996
Lieu : Forges-les-Eaux ()

Personnes sauvées

M. Jean Pojzmann

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Charles Chevassus   Louise Chevassus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Charles Chevassus et sa femme étaient instituteurs à l’école de Mesnil Mauger (Seine-Maritime), et Charles était secrétaire de mairie. A l’automne 1942, le couple accepta d'héberger Jean Pojzmann, un adolescent de quinze ans, venu de Paris. Ses parents, Juifs de Pologne, avaient émigré au début des années vingt. M. Pojzman, engagé volontaire au début de la guerre, avait été démobilisé après l'armistice. Le 15 mai 1941, il fut arrêté par la police et interné au camp de Beaune-la-Rolande, puis transféré à Drancy. En juin 1942 il fut déporté à Auschwitz, où il périt. Internée à Drancy elle aussi, sa femme y mourut. L'adolescent se retrouva à la rue. Placé d'abord au centre d’accueil de l'UGIF, rue Lamarck, il s'en échappa après avoir vu trois garçons de son âge arrêtés et envoyés à Drancy. Ne sachant que faire, il contacta Robert Meslage, le directeur son ancienne école primaire, pour lui demander de l'aide. M. Meslage écrivit à son ami Charles Chevassus, qui lui répondit être prêt à accueillir l'adolescent. Robert Meslage accompagna alors Jean en train jusqu'à la gare la plus proche de Mesnil Mauger, où Charles les attendait avec trois bicyclettes. Charles et Louise Chevassus, leurs deux enfants et leur nièce, accueillirent l'adolescent à bras ouverts et Jean se sentit bientôt en famille. Après le débarquement en Normandie en juin 1944, il y eut d'importants mouvements de troupe dans la région. Les Chevassus se heurtèrent plus d'une fois à des officiers allemands. Louise dut, à plusieurs reprises cacher Jean en lieu sûr. Après la libération du village, Charles Chevassus s'engagea dans l'armée, suivi par Jean qui avait maintenant dix-sept ans. Blessé au combat, le jeune homme fut décoré de la Croix de Guerre à la Libération. Il continua à vénérer Charles comme un père de longues années durant.

Le 11 novembre 1998, l'Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Charles et Louise Chevassus le titre de Juste parmi les Nations.

 

16 Mars 1999, Charles Chevassus 92 ans et la personne sauvée 1930, Mariage de Charles & Louise Chevassus 1935 à Paris, Famille Pojzmann avec leurs ouvriers 1935, La Bourboule, la famille Pojzmann 1944, Jean à la Libération 5eme bataillon de marche de Seine Supérieure année 1970, Jean Pojzman à Vence En 1930, Famille Pojzmann, Jean a 3 ans Famille Chevassus lors de la cérémonie le sauveur et le sauvé le jour de la cérémonie Louise Chevassus à la Libération En haut dernier à droite jean Pojzman à gauche Charles Chevassus