Kohn Ana

Année de nomination : 1999      Dossier n° 8454 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Ana Kohn (née Turkovic)
Date de naissance : 26/07/1908
Date de décès : 14/03/2014
Profession : Information non disponible
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Zagreb
Département : -
Région : -
Pays : Yougoslavie

Cérémonies de reconnaissance

Date : 30 mars 2000
Lieu : mairie du IIIème arrondissement Paris (75003)

Personnes sauvées

Mme Olga Alt

Mme Véra Maestro (née Alt)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Ana Kohn Ana Kohn-Turkovic, une croate catholique était mariée à un Juif nommé Emil Kohn. Ils habitaient la banlieue de Zagreb dans un petit appartement de deux pièces, qui avait une chambrette attenante pouvant contenir juste un lit.

Un jour à l’été 1941, Olga Alt, une veuve juive leur demanda de la recueillir avec sa fille de 13 ans prénommée Vera. Madame Alt et Vera, dont l’appartement avait été confisqué par les soldats allemands, cherchaient depuis un moment un endroit où se réfugier et c’est une connaissance croate qui leur avait suggéré de s’adresser à Ana Kohn, une femme de cœur prête à aider.

Ana les accueillit dans sa maison où elle vivait avec Emil et deux très jeunes fillettes et leur donna la chambrette. Chaque jour Alt et Vera quittaient l’appartement tôt le matin et rentraient à la nuit de sorte que les voisins ne pouvaient soupçonner leur présence. Malgré cela, quelqu’un dut les démissionner et la police vint perquisitionner à plusieurs reprises pour chercher des Juifs cachés. Par chance, elle ne trouva jamais les protégées d’Ana car elles avaient été prévenues d’une imminente descente de la police et Alt et Vera avaient passé la nuit ailleurs.

La famille Kohn prenait soin de ses protégées. Une amitié chaleureuse se développa entre les deux familles ainsi qu’un sens de mutuel respect. Alt et sa fille restèrent chez les Kohn jusqu’à février 1943. Puis Vera émigra en Israël et sa mère trouva un autre endroit pour se cacher.

En 1996, Vera rendit visite à ses sauveurs et alla se recueillir sur la tombe de son père qu’Ana avait soigneusement entretenue pendant de nombreuses années.

Le 28 avril 1999, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Ana Kohn.

 

Ana Kohn