Chapugier Anne-Marie

Chapugier Antoine

Année de nomination : 1999      Dossier n° 8474 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Anne-Marie Chapugier (née Gouspillas)
Date de naissance : 23/01/1832
Date de décès : 03/02/1989
Profession : Retraitée
Particularité : Information non disponible

M. Antoine Chapugier
Date de naissance : 11/01/1892
Date de décès : 25/01/1982
Profession : Retraité
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Ségur-le-Château
Département : Corrèze
Région : Limousin
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 5 juin 2000
Lieu : Mairie du XVIIème Paris ()

Personnes sauvées

Mme Nicole Caumeau (née Grumblatt)

M. Jean-Michel Goldman

M. Léon Grumblatt

Mme Suzanne Grumblatt (née Souvé)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Alors qu’ils étaient encore Parisiens, Antoine et Anne-Marie Chapugier s’étaient liés d’amitié avec des marchands de meubles du faubourg Saint-Antoine, le couple Goldman, des immigrés de Roumanie. Ils passaient souvent devant leur magasin, proche de leur domicile. Au début des années 30, les Chapugier rejoignirent leur région d’origine en Corrèze, à Ségur le Château. Dix ans plus tard, ils devinrent les protecteurs et sauveurs de leurs amis de l’époque parisienne. Spoliés de leur commerce en vertu des lois de Vichy, les Goldman et leur fils Jean-Michel né en 1930 se réfugièrent en 1941 à Néris les Bain (Allier). Peu après, ils y furent rejoints par Suzanne et Léon Grumblatt, sœur et beau-frère de Mme Goldman, et leur fille Nicole. Mais en septembre 1942, le gouvernement de Vichy déclara le département de l’Allier interdit de séjour aux Juifs. Les Chapugier offrirent alors aux six réfugiés juifs de se replier à Ségur le Château, et procurèrent un logement à chacune des deux familles. Les deux jeunes, Nicole Grumblatt et Jean-Michel Goldman, placés dans des internats scolaires à Limoges, rentraient par le train à chaque fin de trimestre. Antoine Chapugier leur envoyait une carriole pour les ramener de la gare de Lubersac, à 10 km de Ségur. Les Chapugier les hébergeaient entièrement pendant la durée des vacances. Cinquante ans plus tard la fille des sauveurs, Simone Blondy, s’est souvenue du bonheur éprouvé par ses parents lorsqu’ils ont vécu la Libération en compagnie de leurs amis et protégés juifs sains et saufs. Elle a transmis à ses enfants et ses petits-enfants le souvenir des valeurs humaines et du courage qu’avaient manifestés leurs grands-parents sous le joug de l’Occupation.

Le 3 mai 1999, Yad Vashem a décerné à Antoine et Anne-Marie Chapugier le titre de Juste des Nations.

 

Anne Marie CHAPUGIER Antoine CHAPUGIER