Chevrier Félix

Année de nomination : 1999      Dossier n° 8482 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Félix Chevrier
Date de naissance : 25/08/1884
Date de décès : 20/11/1962
Profession : Journaliste, compositeur
Particularité : Militant socialiste, dirigeant d'une maison d'enfants de l'OSE

Localisation

Localite : Saint-Pierre-de-Fursac
Département : Creuse
Région : Limousin
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 9 mai 2001
Lieu : Mairie de Saint-Pierre de Fursac ()

Personnes sauvées

M. Armand Chochenbaum (Duval)

Mme Lidija Jablonski (née Hilman)

M. Ernest Rosner

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Félix Chevrier et sa femme Blanche Félix Chevrier était journaliste, compositeur, militant socialiste et franc-maçon. En novembre 1939, il accepta d’assumer la direction d’une maison d’enfants de l’OSE installée au Château de Chabannes, à Saint-Pierre de Fursac (Creuse). Le home compta jusque 120 enfants juifs, d’origine allemande, autrichienne, polonaise, etc... Chevrier et son équipe surent faire régner une ambiance chaleureuse, apporter à ces enfants déracinés de la joie de vivre, dans le respect de leur identité religieuse. Le directeur veillait à faire assurer la célébration du Shabbat et des fêtes juives. L’irruption à Chabannes le 26 août 1942 de gendarmes français qui emmenèrent avec eux six adolescents de plus de 15 ans (dont deux seulement sont revenus de déportation) fut un choc qui incita Félix Chevrier à tout faire pour protéger les autres enfants. Le 1er septembre, la gendarmerie exigea qu’on lui livre 10 garçons et filles, selon une liste nominative remise au directeur. Tous venaient des camps de Gurs et de Rivesaltes. Jouant sur des erreurs matérielles que contenait la liste, Chevrier déclara que 4 d’entre eux étaient "inconnus" à Chabannes. Quant aux 6 autres, le directeur affirma aux gendarmes qu’il s’étaient enfuis et que leur départ était passé inaperçu. Le capitaine Chaumet, commandant la gendarmerie de Guéret, a écrit dans son rapport : "De l’enquête à laquelle j’ai procédé, il résulte que M. Chevrier bien que dûment prévenu n’a pris aucune précaution pour empêcher la fuite des enfants. Toutefois, je n’ai recueilli aucune preuve qui me permettrait d’écrire qu’il l’a favorisée." Au cours des mois suivants également, Félix Chevrier organisait la "fuite" des enfants dans la forêt à chaque alerte faisant craindre une descente des gendarmes. Vers la fin de 1943, devant la montée des périls, l’OSE décida de disperser les pensionnaires de Chabannes, et son directeur sut appliquer la mesure en assurant la sécurité de tous ses protégés et des membres de son personnel. Il bénéficiait du soutien moral de la population locale.

Le 3 mai 1999, Yad Vashem a décerné à Félix Chevrier le titre de Juste des Nations.

 

Félix CHEVRIER Félix Chevrier avec ses élèves en 1941. (crédit courtesy Mémorial de la Shoah Paris)