Couhé Louis

Année de nomination : 1999      Dossier n° 8515 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Louis Couhé
Date de naissance : 24/06/1889
Date de décès : 03/09/1979
Profession : Directeur de la Compagnie Air France Translatantique
Particularité : Ancien combattant de 14

Localisation

Localite : Aix-en-Provence
Département : Bouches-du-Rhône
Région : Provence-Alpes-Côte-D'Azur
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 5 juin 2000
Lieu : Mairie du XVIIème paris ()

Personnes sauvées

M. François Boris

M. Michel Boris

Mme Sonia Boris (née Jokelson)

Lieux de mémoire

Esplanade des Justes parmi les Nations à Aix-en-Provence
Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Louis Couhé était un ancien combattant de la Grande Guerre. Nommé en 1940 directeur de la Compagnie Air France Transatlantique, il replia le siège de la société à Marseille après l’occupation de Paris par les Allemands et s’installa avec les siens dans la villa "La Pinède" à Aix-en-Provence. Il y rencontra Sonia Boris, elle aussi réfugiée de Paris avec deux de ses fils, François et Michel, dans la cité provençale. Son mari avait été camarade de combat de Louis Couhé et, malgré son âge (49 ans), avait exigé de reprendre du service en septembre 1939. Fait prisonnier de guerre en juin 1940, Boris ne bénéficia pas des libérations consenties aux anciens combattants, mais au contraire fut envoyé dans un camp de représailles parce que son fils aîné avait rejoint le général De Gaulle. Dans la nuit du 22 au 23 juin 1943, la police fit une rafle de Juifs à Aix-en-Provence, où furent notamment arrêtés un beau-frère de Boris, Henri Abraham, professeur au Collège de France, et sa fille Thérèse, qui allaient mourir en déportation. Louis Couhé proposa alors à Sonia Boris et ses fils Michel, 17 ans, et François, 16 ans, de les cacher. Après la tombée de la nuit, le 24 juin, il les introduisit le plus discrètement possible à "La Pinède". Les trois rescapés restèrent cloîtrés nuit et jour jusqu'à la fin du mois, où ils gagnèrent la Haute-Savoie. "Je n’ai rien demandé à Louis Couhé", a témoigné Sonia Boris, "il avait d’instinct compris le péril qui nous menaçait car nous ne pouvions pas continuer à habiter au même endroit et je ne savais pas où nous mettre en sécurité".

Le 24 mai 1999, Yad Vashem a décerné à Louis Couhé le titre de Juste des Nations.