Salle Fernand

Salle Esther

Année de nomination : 2000      Dossier n° 8815 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Fernand Salle
Date de naissance :
Profession : Agriculteur
Particularité : Information non disponible

Mme Esther Salle
Date de naissance :
Profession : Agricultrice
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Montaigu-de-Quercy
Département : Tarn-et-Garonne
Région : Midi-Pyrénées
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 6 septembre 2001
Lieu : Montaigu-de-Quercy ()

Personnes sauvées

Mme Evelyne Zimmerman (née Beck)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Fernand et Esther Salle étaient fermiers et vivaient très modestement de leur propriété, à proximité du village de Montaigu-de-Quercy (Tarn-et-Garonne). Ils avaient deux enfants : Gilbert (18 ans) et Edith (16 ans). Sous l’occupation allemande, le couple hébergea durant un an au moins Eveline Beck, une petite fille juive de 2 ans ½. A la déclaration de la guerre, les parents d’Eveline avaient le statut de Juifs étrangers, alors qu’elle et son frère de 5 ans étaient nés français. Leur père s’engagea dans la Légion Ètrangère et servit la France en Afrique du Nord. Leur mère qui était souffrante dut subir une série d’hospitalisations. Comme les deux enfants étaient restés seuls et abandonnés à leur propre sort, l’Assistance Publique les plaça, sans en aviser les parents, dans des institutions en Tarn-et-Garonne. Leur mère finalement retrouva leur trace et vint les rejoindre, malgré sa santé défaillante qui nécessita une nouvelle hospitalisation à Montauban. Un réseau d’assistance local réussit à faire libérer le père et à le rapeller d’Afrique du Nord. Avec son accord, Eveline et son frère furent baptisés et placés dans des familles d’accueil. Fernand et Esther Salle qui étaient d’une grante piété, prirent Eveline en charge. Ils s’en occupèrent comme de leur propre fille et lui offrirent même sa première poupée. Grâce à leurs soins et leur dévouement, ils réussirent à apaiser ses angoisses provenant de l’éclatement de la famille, du sentiment d’abandon et de la peur des Allemands dont les troupes cantonnaient à proximité de leur ferme. Fernand et Esther aidèrent aussi la mère d’Eveline, une fois libérée de l’hôpital, à se ravitailler. Après la guerre, Eveline partit vivre aux Etats-Unis et maintint un contact épistolaire avec ses parents adoptifs jusqu’à leur décès, et avec leur fille jusqu’à ce jour.    

Le 28 mai 2000, Yad Vashem a décerné à Fernand et Esther Salle le titre de Juste des Nations.