Cozona Hélène

Cozona Louis

Année de nomination : 2000      Dossier n° 8921 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Hélène Cozona
Date de naissance :
Profession : Agricultrice
Particularité : Information non disponible

M. Louis Cozona
Date de naissance :
Profession : Agriculteur
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Lentilly
Département : Rhône
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 24 juin 2001
Lieu : Mairie de Lentilly ()

Personnes sauvées

M. Shimon Abitbol

M. Julien Raphaël

Mme Lucienne Raphaël

M. Fredy Raphaël

Mme Yvonne Sherer

M. Kurt Sherer

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Louis et Hélène Cozona étaient agriculteurs et exploitaient une ferme au hameau de Cruzols, à Lentilly (Rhône). En 1941, sept réfugiés juifs de Strasbourg, comprenant quatre membres de la famille Raphaël ainsi que le couple Sherer et son fils, avaient trouvé refuge dans leur ferme et y vivaient en location. Au début de l’année 1944, une famille Abitbol de Saint-Fons (la banlieue de Lyon) chercha des cachettes dans les environs. Masshud et Masshuda Abitbol, Juifs nés au Maroc, avaient neufs enfants de nationalité française. Ils se dispersèrent dans plusieurs fermes et l’un de leurs fils, Shimon Abitbol, âgé de 11 ans, fut accueilli par la famille Cozona, chez qui il séjourna jusqu’à la fin de la guerre, sans aucune rémunération. Shimon fréquenta l’école de la commune, et, à son retour de classe, il participait de son plein gré aux travaux de la ferme, pour contribuer à sa subsistance. Shimon entretenait de bonnes relations en particulier avec Jean, le fils unique des Cozona, son aîné de 5 ou 6 ans. Le père de Shimon travaillait dans le voisinage et venait souvent lui rendre visite. Par la même occasion, il en profitait pour se ravitailler à la ferme des Cozona qui le fournissaient généreusement. Louis et Hélène Cozona, aidèrent, au risque de leur vie, leurs locataires ainsi que Shimon, leur protégé, à se cacher dans les champs ou les vignes, lors de visites de patrouilles allemandes. Ainsi 7 des Juifs réfugiés chez les Cozona ont-ils survécu à l’Occupation, tandis que M. Sherer périt en déportation. Shimon, en particulier, fut entièrement pris en charge par la famille Cozona pendant plus de 6 mois.   

Le 18 avril 2000, Yad Vashem a décerné à Louis et Hélène Cozona le titre de Justes des  Nations.

 

Le témoignage

En novembre 42, lorsque l'armée allemande vient occuper la zone sud et que les arrestations de Juifs se font durement ressentir à Lyon, la famille SHERER, composée de trois personnes, trouve refuge à Lentilly, Rhône, chez Louis et Hélène COZONA.

En 1943, Louis et Hélène accueillent également la famille RAPHAEL (5 personnes).

Un jeune garçon, Shimon ABITBOL, est également hébergé par eux.

Malgré l'arrestation de M. Sherer, due probablement à une dénonciation, l'action des COZONA a sûrement permis à tous les autres d'échapper à la déportation.