Durand Gilbert

Année de nomination : 2000      Dossier n° 9038 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Gilbert Durand
Date de naissance : 01/05/1921
Profession : Professeur émirite des Universités
Particularité : Médaille commémorative des services volontaires dans la France Libre

Localisation

Localite : Chambéry
Département : Savoie
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 18 mai 2001
Lieu : Salon d'Honneur de l'Hôtel de Ville de Chambéry ()

Personnes sauvées

Mme Ginette Bloch

Mme Paulette Bloch

M. Marcel Bloch

M. Didier Reinharez

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Durant la guerre Gilbert Durand, un philosophe et anthropologiste connu dirigeait le réseau de Résistance Gallia affilié aux FFI à Chambéry en Savoie. Sous son nom de guerre, Commandant Beck, il était chargé d’activités importantes dont la fabrication de faux papiers d’identité. De1942 à juin 1943, de sa propre initiative et contrairement aux instructions du réseau, il supervisa la création de plus de soixante fausses cartes d’identité pour des Juifs persécutés. Par son réseau d’hébergement temporaire, il trouva aussi des cachettes sûres pour des Juifs poursuivis ainsi que des familles d’accueil pour environ quinze enfants juifs confiés à ses bons soins par Monsieur Grollmund, le représentant de l’UGIF à Chambéry. De sa propre initiative, il procura des faux papiers et une cachette à un couple juif, les Reinharez, leur fils Didier et sa sœur, des fugitifs de Paris. La famille Reinharez avait été obligée de quitter précipitamment son appartement de Chambéry car ils avaient pris un ami blessé par la Milice et les traces de sang de la victime menaient à leur porte.

Grâce à un ami de confiance, Gilbert Durand s’assura que les parents de Didier et sa sœur soient emmenés à Pressins, un hameau isolé en Isère. Il se débrouilla pour obtenir des faux papiers pour Didier sous le nom de Robert Muffat-Joly et il le plaça chez les “Compagnons de France” dans la région de la Drôme. Néanmoins le centre fut dénoncé et les nombreux Juifs cachés là durent se disperser. Didier parcourut la campagne à la recherche d’un abri. A Sillans en Isère un fermier le prit pour aider aux travaux de la ferme jusqu’à la fin de la guerre. Toute la famille survécut grâce au courage de Gilbert Durand. Découvert et arrêté par la Gestapo, il fut torturé pendant plusieurs semaines et emprisonné pendant huit mois mais il ne révéla jamais ses secrets. Ses actes dans la Résistance lui valurent de nombreuses décorations.

Le 13 août 2000, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Gilbert Durand.

 

Photo cérémonie