Munch Elizabeth

Munch Eugène

Année de nomination : 2001      Dossier n° 9300 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Elizabeth Munch (née Balcke)
Date de naissance : 21/02/1910
Date de décès : 07/12/1978
Profession : Directrice d'une pension pour enfants, mère de 3 enfants
Particularité : Protestante

M. Eugène Munch
Date de naissance : 03/02/1904
Date de décès : 15/09/1980
Profession : Officier de l'Armée du Salut, Econome puis Directeur d'une pension pour enfants "les Grillons"
Particularité : Protestant

Localisation

Localite : Le Chambon-sur-Lignon
Département : Haute-Loire
Région : Auvergne
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 20 janvier 2002
Lieu : O.R.T Paris 75004 ()

Personnes sauvées

Mme Maryse Baer( née Auerbacher)

Mme Martine Bischoff (née Schmoll)

Mme Martine Bischoff (née Schmoll)

Mme Arlette Loeb (née Auerbacher)

M. Jean-Michel Schmoll

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Elisabeth et Eugène Münch, originaires de Strasbourg, avaient choisi la France après l’occupation allemande de l’Alsace. Tous deux officiers de l’Armée du Salut, en 1942, ils obtinrent un poste à la pension de famille «Les Grillons», au Chambon-sur-Lignon, et s’y installèrent avec leurs trois jeunes enfants. Ils se chargèrent d’abord de l’économat et, en 1943, Eugène prit la direction de l’institution, secondé par sa femme. De religion protestante, ils travaillaient en étroite collaboration avec le Secours Suisse et le Collège Cévenol fondé par le pasteur André Trocmé. Les Münch accueillirent une quinzaine d’adolescents juifs aux Grillons. Certains y furent placés par leurs parents qui payaient leur séjour mais d’autres furent hébergés à titre gracieux. Ces adolescents étudiaient au Collège Cévenol. Le 29 juin 1943, la pension fut le théâtre d’une rafle et tous les jeunes juifs ainsi qu’Eugène furent arrêtés et emmenés « aux Roches », autre pension de jeunes du Chambon-sur-Lignon où se trouvaient déjà rassemblés plusieurs jeunes juifs du Collège Cévenol avec leur directeur. Interrogé par les Allemands, Eugène fut relâché quand ils découvrirent qu’ils recherchaient une autre personne dénommée Münch. Dix-huit pensionnaires des Roches et leur directeur, Daniel Trocmé, furent déportés. Malgré ce drame et les risques courus, Eugène revint aux Grillons et le couple continua à accueillir des jeunes juifs persécutés. Parmi leurs pensionnaires se comptaient les deux sœurs Arlette et Maryse Auerbacher ainsi que Martine et Jean-Michel Schmoll inscrits comme protestants et qui ont témoigné de leur dévouement exceptionnel et de leur grande générosité.  

Le 4 avril 2001, Yad Vashem a décerné à Elisabeth et Eugène Münch le titre de Juste des Nations.