Gasser Maria

Gasser Jean

Gasser Charles

Année de nomination : 2001      Dossier n° 9344 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Maria Gasser (née Baysse)
Date de naissance : 09/11/1902
Profession : Métayer
Particularité : Information non disponible

M. Jean Gasser
Date de naissance : 13/03/1902
Profession : Paysan
Particularité : Information non disponible

M. Charles Gasser
Date de naissance :
Profession : Agriculteur
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Mouzieys Teulet
Département : Tarn
Région : Midi-Pyrénées
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 22 octobre 2002
Lieu : Mouzieys Teulet ()

Personnes sauvées

Mme Béatrice Hefts (née Kahn)

M. Alfred Kahn

Mme Rosa Kahn

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Jean et Maria Gasser travaillaient comme métayers dans une ferme appelée La Bélaudié à Mouzieys-Teulet dans le Tarn. Ils vivaient avec leur fils unique et Charles, le père de Jean, qui était à la retraite mais gérait le travail sur le terrain. Originaires d’Alsace, Charles avait commencé à exploiter la ferme après avoir terminé ses études agricoles. Contrairement à ses voisins, il était opposé à Pétain et son nouveau régime. En 1942, il avait remarqué qu’un de ses employés qui était arrivé pour la moisson ne buvait pas avec ses camarades. A la fin de la journée, Charles l’accompagna et après une petite conversation il découvrit la situation de cet homme.… [Show more]

Alfred Kahn était un réfugié juif allemand. Il avait loué une maison à quelques kilomètres de la ferme des Gasser. Il vivait avec sa femme Rosa et sa fille Béatrice âgée de six ans et il travaillait comme ouvrier agricole pour gagner de l’argent pour nourrir sa famille. Charles Gasser dit immédiatement à Alfred Kahn qu’en cas de danger, il pouvait compter sur lui. Les deux familles devinrent amies et en octobre 1942, les Gasser accueillirent Béatrice chez eux pour assurer sa sécurité. Ils la firent inscrire à l’école sous un faux nom avec l’aide du secrétaire de mairie.

A l’automne 1943, alors qu’Alfred faisait les vendanges, un gendarme se présenta à la ferme et demanda à voir les Kahn. Les Gasser lui répondirent qu’ils ne connaissaient personne de ce nom. “C’est une honte” répondit le gendarme. “Je voulais les informer que nous devons venir demain pour les emmener.” Le fils Gasser se précipita pour prévenir Alfred, et immédiatement, Jean conduisit Alfred et Rosa Kahn dans la maison d’un ami en qui ils avaient confiance, à Albi. Les Kahn y restèrent pendant trois mois mais demandèrent à revenir à la ferme de La Bélaudié, où ils furent hébergés malgré le danger. Jean les cacha dans un grenier où ils vécurent sans s’aventurer à l’extérieur jusqu’au mois de mai 1944. Ils réparaient des sacs de grains pour occuper le temps. Les Gasser aidèrent également à cacher le neveu de Rosa jusqu’à ce qu’il trouve un réseau et put rejoindre la Résistance. C’est grâce au dévouement  des Gasser que la famille Kahn put être sauvée.

Le 7 mai 2001, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Richard Gasser, à Monsieur Jean Gasser et à son épouse Madame Maria Gasser.