Genestier Marcel

Année de nomination : 2001      Dossier n° 9556 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Frère Marcel Genestier
Date de naissance : 01/07/1901
Date de décès : 14/08/1945
Profession : Religieux, directeur d'internat
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Pontgibaud
Département : Puy-de-Dôme
Région : Auvergne
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 26 septembre 2002
Lieu : Collège Saint-Gabriel à Pontgibaud ()

Personnes sauvées

M. Simon Berenholc

M. Jacob Nakash

M. Maurice Polivoda

M. Albert Polivoda

M. Victor Swarcman

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Marcel Genestier (Frère Gerbert-Vincent), affilié à l’Ordre des Frères des Écoles Chrétiennes, dirigeait un internat pour garçons à Pontgibaud (Puy-de-Dôme). L’Ordre gérait de nombreux établissements semblables dans la zone sud de la France et pendant la Seconde Guerre mondiale, y trouvèrent refuge environ 200 enfants et une dizaine d’enseignants juifs. Marcel Genestier accueillit à Pontgibaud des élèves dont les parents s’étaient adressés à lui directement ou sur recommandation de Monseigneur Gabriel Piguet*, évêque de Clermont-Ferrand. Quand les rafles contre les Juifs prirent plus d’ampleur, à partir de 1942, des familles cherchèrent pour leurs enfants un abri sûr et se tournèrent vers les institutions catholiques. Ainsi cinq anciens pensionnaires de Marcel Genestier qui étaient des enfants juifs pourchassés, de 9 à 14 ans à l’époque, ont été retrouvés et ont témoigné leur reconnaissance à l’égard de leur protecteur, son accueil chaleureux et sa bienveillance, auquel ils doivent d’être restés en vie. Simon Berenholc, né en 1928, son petit cousin Victor Swarcman, Maurice Palivoda, né en 1931 ainsi qu’Albert son frère, né en 1933, et Jacob Nakache se comptent parmi les protégés de Marcel Genestier.    

Le 15 novembre 2001, Yad Vashem a décerné à Marcel Genestier (Frère Gerbert-Vincent) le titre de Juste des Nations.