Galtier Elie

Galtier Suzanne

Année de nomination : 2002      Dossier n° 9719 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Elie Galtier
Date de naissance : 12/05/1909
Profession : Commerçant dans le cuir
Particularité : Protestant

Mme Suzanne Galtier (née Amalric)
Date de naissance : 05/12/1913
Date de décès : 04/04/1997
Profession : Institutrice
Particularité : Protestante

Localisation

Localite : Mazamet
Département : Tarn
Région : Midi-Pyrénées
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 23 octobre 2002
Lieu : Mazamet ()

Personnes sauvées

Mme Hanna Planat (née Unger)

M. Nathan Spielman

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Elie & Suzanne Galtier Elie Galtier était agent de commerce et sa femme Suzanne, institutrice. Le couple, de confession protestante, résidait à Mazamet (Tarn) et était sans enfants. En été 1942, un pasteur leur demanda d’accueillir et de cacher des enfants juifs sous leur toit. Ainsi hébergèrent-ils Nathan Spielman, un petit juif polonais de 4 ans, jusqu’à la Libération. Sa mère vint le rechercher à la fin des hostilités et le contact avec sa famille d’accueil fut coupé. En septembre 1942, les Quakers réussirent à extraire Hanna Unger, 7 ans, du camp de Rivesaltes avant la déportation de ses parents qui périrent à Auschwitz. Son père Adolf Unger, écrivain socialiste autrichien, avait fui Vienne en 1938 après l’Anscluss et, avec sa femme et sa fille, s’était réfugié en Belgique. Internés avec d’autres immigrés à la déclaration de la guerre, ils furent finalement expulsés en France et internés à Brens, Argeles et Rivesaltes. Quand les Quakers arrivèrent avec Hanna chez les Galtier, ils avaient précisé qu’il s’agissait d’un cas urgent. La petite était traumatisée et troublée par ses séjours dans les camps et la séparation d’avec ses parents. « C’était l’image même de la misère » se souvient Elie. Les Galtier lui offrirent la chaleur d’une famille. Ils scolarisèrent les deux enfants, changèrent leurs noms en Armand et Annie et s’en occupèrent pendant deux ans. Certains voisins et leur parenté étaient au courant de leur origine mais tous compatissaient à leur sort. A la fin de la guerre, les Galtier durent s’occuper d’un neveu orphelin et se séparèrent d’Annie. Elle continua ses périgrinations dans divers homes d’enfants et perdit la trace de ses sauveurs qu’elle ne retrouva que récemment. Elle leur a gardé une reconnaissance infinie.    

Le 6 mai 2002, Yad Vashem a décerné à Suzanne et Elie Galtier le titre de Juste des Nations.

 

Elie Galtier Suzanne Galtier Elie & Suzanne Galtier en 2002