Désiré Hélène

Désiré Eugène

Année de nomination : 2002      Dossier n° 9727 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Hélène Désiré (née Fromm)
Date de naissance : 30/10/1899
Date de décès : 12/04/1984
Profession : Retraitée
Particularité : Information non disponible

M. Eugène Désiré
Date de naissance : 09/07/1896
Date de décès : 26/12/1978
Profession : Retraité
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Villedieu-sur-Indre
Département : Indre
Région : Centre
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 13 octobre 2002
Lieu : La Grange aux Dîmes de l'Hôpital local de Levroux ()

L'histoire

Eugène Désiré était ouvrier agricole et sa femme Hélène complétait ses maigres revenus par des travaux de couture. Le couple résidait avec sa fille unique, Marguerite surnommée Guite, 14 ans, à Villedieu-sur-Indre (Indre). En septembre 1942, ils accueillirent Ruth Heymann, une petite fille juive de 5 ans, dont les parents avaient été déportés. Le couple Heymann et leur fille étaient originaires de Mannheim. Déportés d’Allemagne en France en 1940, ils avaient été internés à Gurs et Rivesaltes. Tandis que l’OSE réussit à extraire Ruth de ce dernier camp, ses parents furent transférés, en septembre 1942, de la zone sud à Drancy, remis aux mains des Allemands, déportés dans l’Est et mis à mort. Ruth fut confiée à une pouponnière de Limoges et ensuite convoyée chez les Désiré. Ils l’élevèrent comme leur propre fille. Guite, en particulier, la prit sous sa protection et fut pour elle une source de soutien constant, jusqu’à ce jour. Les Désiré vivaient dans des conditions très modestes. Ils logeaient dans une pièce-cuisine et Marguerite partageait son lit avec Ruth. Quand elle arriva chez ses protecteurs, son corps était couvert de croûtes. La famille se priva de beurre pour la soigner. Elle lui offrit aussi sa première poupée, n’épargna rien pour la choyer et lui faire oublier les traumatismes de ses deux années passées dans les camps et la séparation douloureuse d’avec ses parents. Elle fut scolarisée sous le faux nom de Régine Désiré. Le couple subvint à tous ses besoins, malgré leur budget trop modeste. Ruth se souvient particulièrement de leur grande affection pour elle et de sa fierté quand Eugène la présentait comme « sa petite fille ». Non seulement les Désiré lui sauvèrent la vie mais surtout lui procurèrent le peu de bonheur qu’elle eut dans son enfance tourmentée.       

Le 30 mai 2002, l'Instiut de Yad Vashem a décerné à Eugène et Hélène Désiré le titre de Juste parmi les Nations.

 

Le témoignage

Ruth HEYMANN est née le 26 mars 1937 à Mannheim ( Allemagne) de Heymann Beno et de son épouse Régine, née Sandbrand . La famille est entrée en France en 1940 via la Belgique et est internée au camp de Gurs en 1940.

Les parents sont déportés en septembre 1942 à Auschwitz. Ruth est confiée à la famille Désiré composée d' Eugène, Hélène et de leur fille Marguerite née le 10 mars 1928 à Paris 13ème.

Ruth est restée dans cette famille de septembre 1942 à 1945, elle a été élevée comme leur propre fille et allait en classe sous le nom de Régine Desiré.

L' O S E a pris en charge Ruth Heymann en 1945 jusqu'à son adoption.

Après la guerre elle est restée en contact avec cette famille et passait toutes les vacances d'été chez eux.