Voisin Henri

Voisin Simone

Année de nomination : 2003      Dossier n° 9945 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Henri Voisin
Date de naissance : 28/01/1912
Date de décès : 22/08/1994
Profession : Vendeur au Bazar de l'hotel de ville
Particularité : Information non disponible

Mme Simone Voisin (née Churlet)
Date de naissance : 06/05/1923
Profession : Couturière à la maison
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Aulnay sous Bois
Département : Seine-Saint-Denis
Région : Île-de-France
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 11 janvier 2005
Lieu : Mairie du 12 éme à 18 h 00 ()

Personnes sauvées

Mme Colette Flake (née Bunz)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Simone & Henri VOISIN, le 8 août 1943 Simone et Henri Voisin, jeune couple marié sans enfants, résidaient à  Aulnay-sous-Bois (Seine-et-Marne). Simone était infirmière et travaillait à l’hôpital de la ville et Henri était vendeur mais en situation illégale car prisonnier de guerre évadé d’Allemagne. En mars 1944, ils accueillirent pourtant une fillette de 14 ans, Colette Flake, d’origine juive. Ils la gardèrent à titre gracieux jusqu’à la Libération. Simone qui avait 21 ans la présenta comme sa petite sœur et l’intégra à la famille. Les parents de Colette avaient été déportés en novembre 1942. Elle s’était alors cachée chez sa cousine Marguerite Finkelstein, jusqu’en janvier 1943 lorsque sa sœur réussit à la placer dans une famille d’accueil. Mais, la maîtresse de maison, cardiaque, ne put la garder. La sœur de Colette, ayant été arrêtée et déportée en 1944, ce fut donc sa cousine qui vint la rechercher et l’emmena chez les Voisin qu’elle avait connus par l’intermédiaire d’un ami commun de la Résistance. Deux semaines plus tard, ce fut le tour de la cousine qui, arrêtée, fut elle aussi déportée. Tous ses proches assassinés dans les camps, Colette resta orpheline. Les Voisin devinrent sa seconde famille et elle conserva avec eux des liens solides, malgré son émigration aux U.S.A. chez un oncle éloigné. Ils l’avaient cachée malgré les grands risques qu’ils encouraient « par humanité et pour soutenir une cause qui leur était chère ».

Le 13 février 2003, Yad Vashem a décerné à Simone et Henri Voisin le titre de Juste des Nations.

 

Colette FLAKE BUNZ (la sauvée)

Le témoignage

Colette Flake-Bunz avait 11 ans lorsque ses parents, Maurice et Gabrielle Flake, furent déportés en novembre 1942. La famille vivait à Paris, dans le 12ème. Sa soeur Suzanne Flake, qui l'emmena à la campagne, chez Monsieur et Madame Maunier, fut elle aussi déportée en 1943.

Après une année, les Maunier, pour raison de santé, ne pouvaient plus garder Colette. Sa cousine, Marguerite Finkelstein, avait connu Henri Voisin dans la Résistance : Sa femme Simone, sa mère Albertine et lui-même acceptent que Colette vienne vivre chez eux. Simone Voisin la fait passer pour sa petite soeur. Deux semaines plus tard, la cousine de Colette est déportée à son tour. La situation des Voisin était d'autant plus dangereuse que Henri était un prisonnier de guerre évadé. Lui et sa femme Simone, qui ont gardé Colette de mars 1944 à la fin de la guerre, ont accepté de la cacher par humanité et pour défendre une cause qui leur était chère.

En 1947, Colette, 16 ans, traumatisée par tous ces drames, a quitté la France pour vivre aux Etats-Unis, mais n'a jamais oublié ses sauveurs.