Dossier n°2267

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1982
Olivier Harty De Pierrebourg
Année de nomination : 1982
Date de naissance : 07/07/1908
Date de décés : 23/08/1973
Profession : Journaliste

Localisation Ville : Lyon (69000)
Département : Rhône
Région : Auvergne-Rhône-Alpes

Personnes sauvées

Lieu porteur de mémoire

Ceremonies

Date de Cérémonie de reconnaissance: 29 Octobre 1984

L'histoire

Harty De Pierrebourg Olivier
En 1941, Françoise de Cellery d’Allens, qui avait alors dix-huit ans, épousa le baron Olivier de Pierrebourg (q.v). A compter de ce moment et jusqu’à l’arrestation de son mari, la jeune femme l’aida dans toutes ses opérations de sauvetage. En cette même année, le baron fonda à Lyon, donc en zone libre, l’organisation « Amitié Chrétienne » qui, sous couvert d’assistance aux réfugiés d’Alsace et du nord de la France, venait au secours des Juifs persécutés. Un grand nombre d’enfants sauvés par de Cellery et de Pierrebourg furent envoyés au Chambon-sur-Lignon, une commune de Haute-Loire dont les habitants étaient en majorité protestants. Le baron et sa jeune épouse avaient fait de leur petit appartement un relais pour les réfugiés de tous pays, juifs et non juifs, qui dormaient sur des matelas à même le sol. Le couple mettait au point des filières d’évasion vers la Suisse et faisaient sortir clandestinement de France réfugiés et résistants; il procurait également des faux papiers et trouvait des cachettes à ceux qui en avaient besoin et distribuait aussi les journaux de la résistance. En septembre 1942, Françoise cacha chez elle trois membres de la famille Silverman, des réfugiés juifs d’Autriche qui avaient échoué dans leur tentative de traverser le lac de Genève pour passer en Suisse. Dix jours plus tard, ils firent une nouvelle tentative, accompagnés cette fois par le baron qui leur fit traverser clandestinement la frontière en passant par les cols alpins à l’est de Chamonix. Lorsque les Allemands occupèrent le sud de la France, le jeune couple dut mettre un terme à ses activités de sauvetage et se cacher. En mai 1943 les Allemands arrêtèrent le baron alors qu’il tentait de rallier les forces françaises en Algérie. Il survécut par miracle. Après la guerre, Françoise et Olivier de Pierrebourg apprirent qu’à l’annonce de l’arrestation du baron, on avait dit des prières pour son salut dans toutes les synagogues de Lyon.

Le 3 mai 1982, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Françoise de Cellery d’Allens et à Olivier de Pierrebourg le titre de Juste parmi les Nations. 

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes




Mis à jour il y a 3 mois.