Les missions du comité

mercredi 10 juillet 2013



Lire la suite

Séminaires de formation à l'enseignement de la Shoah

mercredi 19 décembre 2018

A l'intention des enseignants du primaire et du secondaire
les inscriptions pour 2019 sont maintenant closes

Télécharger la plaquette du séminaire

 

Nous avons le plaisir de vous informer que le Comité Français pour Yad Vashem organisera pour la troisième année, en 2019, deux séminaires de formation à l’enseignement de la Shoah à l’intention d’enseignants français des enseignements primaire et secondaire. Ces séminaires se dérouleront, l’un du 7 au 15 juillet 2019, l’autre du 22 au 30 octobre 2019, dans le cadre de l’Ecole Internationale pour l’Enseignement de la Shoah de l’Institut Yad Vashem de Jérusalem. Chaque session peut comporter trente professeurs. L’enseignement est dispensé en français par des chercheurs et des professeurs des universités françaises et israéliennes.

Depuis 2017, 4 séminaires ont été réalisés, regroupant 109 enseignants originaires de 17 académies. Le niveau très élevé de satisfaction exprimé par les participants, les nombreux projets pédagogiques qui s’ensuivent nous incitent à poursuivre cette action, et à faire bénéficier des enseignants de notre pays des approches novatrices et pluridisciplinaires de l’Ecole Internationale ainsi que de l’exceptionnelle richesse mémorielle de Yad Vashem.

Avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah



Lire la suite

Exposition numérique

les "Justes parmi les Nations" de Paris


Plus de 70 ans après la Libération des camps de la mort, cette magnifique exposition rend hommage aux Parisiennes et aux Parisiens qui, dans la nuit de l’Occupation, ont mis en danger leur vie pour mettre à l’abri et sauver d’autres vies – celles d’hommes, de femmes et d’enfants persécutés et voués à la mort pour être nés juifs.

Avec le soutien de

Avec le soutien de La Fondation pour la Mémoire de la Shoah

Cérémonies à venir

22/09/2019

Inauguration du jardin des Justes parmi les Nations à LESTERPS

Marie-Elisabeth LACALLE

Nouvelle-Aquitaine - Charente


Voir les autres cérémonies à venir

Carte de France des Justes

Centre Bourgogne Champagne-Ardenne Nord-Pas-de-Calais Picardie Bretagne Ile-de-France Lorraine Alsace Haute-Normandie Basse-Normandie Pays-de-La-Loire Franche-Comté Rhône-Alpes Auvergne Poitou-Charentes Limousin Aquitaine Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Provence-Alpes-Cote-D'Azur Corse Carte de France des Justes
Passez la souris sur la carte

Dossier de demande de reconnaissance

 

Comment  constituer un dossier ?

 

Les Justes parmi les Nations dans le monde

(informations en anglais)

21 Juillet 2019


Plaquettes distribuées lors de la journée Nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'état français et d'hommage aux Justes de France.

Dernières Lettres de la Shoah

1941-1942


Hommages aux Justes : pour les martyrs et les sauveurs

mardi 10 septembre 2019

Du 22/07/2019

 

 

 

 

Le président de la communauté juive de Nancy, Alain Lefebvre, a célébré la mémoire des victimes et des héros, et appelé à continuer à faire passer le message aux jeunes générations. Photo ER /Élie GUCKERT La mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites commis par l’État français sous l’occupation, mais aussi celle des Justes de France qui leur sont venus en aide au péril de leur vie, ont été célébrés de concert ce 21 juillet 2019 devant le lycée Cyfflé où une place des Justes doit bientôt sortir de terre.

Ce 21 juillet les drapeaux tricolores et les uniformes ne sont pas tant là pour glorifier l’État que pour rappeler son rôle bien établi dans les atrocités antisémites commises en France et par la France, sous l’occupation. Si ce constat rassemble aujourd’hui l’immense majorité de la classe politique républicaine - comme en attestait ce dimanche la présence devant le lycée Cyfflé d’élus de la mairie, de la métropole et de la région venus de tous bords - le président de la communauté juive de Nancy, Alain Lefebvre, a tenu à rappeler que cela n’avait pas toujours été le cas. Jusqu’au discours du président Chirac du 16 juillet 1995, l’État français n’avait en effet jamais reconnu sa responsabilité propre dans la persécution des juifs.

« Flambeaux d’humanité »

« Dans un même mouvement, la Nation se souvient des Martyrs et des sauveurs […] Même dans la tragédie, il y eut des Justes, il y eut des flambeaux d’humanité », a écrit la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, dans sa lettre lue par Morgan Tanguy, le directeur de cabinet du préfet. « Certains ont été sauvés par leur voisin, leur boulanger, leur curé… Des gens qui encore aujourd’hui considèrent que ce qu’ils ont fait était normal et n’avait rien d’héroïque », raconte Alain Lefebvre avant de louer le courage des sept policiers nancéiens qui, lors de la rafle manquée du 19 juillet 42 , avaient sauvé près de 350 juifs. Cinq d’entre eux ont été reconnus Justes parmi les nations.

« Zahror » : souviens-toi

« Un à un s’éteignent les grands témoins de cette tragédie », a-t-il néanmoins prévenu, en parlant d’Élie Wiesel (mort en 2016), de Claude Lanzmann (mort en 2018) et de Simone Veil (morte en 2017). « Or la Torah nous fait injonction de nous souvenir » : « Zahror », « souviens-toi », dit-on en hébreu. Le président s’est ainsi félicité de la future présence d’une place des Justes devant un établissement scolaire , pour passer inlassablement ce message commun au Talmud et au Coran : « Qui sauve une vie sauve l’humanité toute entière ».

Élie GUCKERT 


Lire la suite

Le Lien Francophone

Juillet 2019 - N°66

Juillet 2019 -  N°66
Télécharger:
Lien n66_1qwFCoT.pdf
(4,1 MB)

Rapport d'activité

Rapport d'activité 2018

Rapport d'activité 2018
Télécharger:
CFYV_RA2018_version web.pdf
(2,8 MB)

Ecole internationale de l'enseignement de la Shoah

Campagne de recherche des noms des victimes de la Shoah

Campagne de recherche des noms des victimes de la Shoah

Télécharger la feuille de témoignage (DAF-ED)

En savoir plus

Saisissez votre e-mail pour recevoir les informations du Comité Français