Réponse de Yad Vashem aux événements antisémites en Europe

21 Février 2019

Yad Vashem, Institut international pour la mémoire de la Shoah, exprime sa profonde préoccupation face aux violents incidents antisémites perpétrés contre des Juifs et des symboles juifs, en France et dans toute l'Europe. Nous assistons à des incidents de toutes sortes, notamment la profanation de pierres tombales, l’usage de croix gammées, des assauts et insultes sur des individus et le recours aux réseaux sociaux pour distiller l'antisémitisme.
 
L’usage de symboles nazis n’a d’autre but que d’inciter à la haine et de la répandre. La Shoah rappelle à l’ensemble de l’humanité que nous devons faire preuve de vigilance et agir avec plus de vigueur en sensibilisant le public et la jeune génération aux dangers du racisme et de l’antisémitisme.
 
Yad Vashem est déterminé à poursuivre ses efforts de sensibilisation sur le sujet par le biais de programmes éducatifs internationaux et d'activités de commémoration. La mémoire de la Shoah et son importance sont plus que jamais d'actualité, et ce, dans le monde entier.

Le président du Conseil de Yad Vashem, Avner Shalev a ainsi fait savoir :

"Nous soutenons la communauté juive en France et ses dirigeants et appelons les gouvernements des pays démocratiques du monde dans son ensemble, et d'Europe en particulier, à appliquer immédiatement les mesures juridiques, morales et éducatives, en vigueur dans leur pays, pour protéger la vie et la sécurité de leurs citoyens juifs et pour lutter contre les manifestations d’antisémitisme dont ils ont récemment été l’objet."

 

Séminaires de formation à l'enseignement de la Shoah

mercredi 19 décembre 2018

A l'intention des enseignants du primaire et du secondaire
Début des inscriptions pour 2019

Télécharger la plaquette du séminaire

 

Nous avons le plaisir de vous informer que le Comité Français pour Yad Vashem organisera pour la troisième année, en 2019, deux séminaires de formation à l’enseignement de la Shoah à l’intention d’enseignants français des enseignements primaire et secondaire. Ces séminaires se dérouleront, l’un du 7 au 15 juillet 2019, l’autre du 22 au 30 octobre 2019, dans le cadre de l’Ecole Internationale pour l’Enseignement de la Shoah de l’Institut Yad Vashem de Jérusalem. Chaque session peut comporter trente professeurs. L’enseignement est dispensé en français par des chercheurs et des professeurs des universités françaises et israéliennes.

Depuis 2017, 4 séminaires ont été réalisés, regroupant 109 enseignants originaires de 17 académies. Le niveau très élevé de satisfaction exprimé par les participants, les nombreux projets pédagogiques qui s’ensuivent nous incitent à poursuivre cette action, et à faire bénéficier des enseignants de notre pays des approches novatrices et pluridisciplinaires de l’Ecole Internationale ainsi que de l’exceptionnelle richesse mémorielle de Yad Vashem.

Avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah



Télécharger le bulletin d'inscription 2019
Lire la suite

Les missions du comité

mercredi 10 juillet 2013



Lire la suite

Exposition numérique

les "Justes parmi les Nations" de Paris


Plus de 70 ans après la Libération des camps de la mort, cette magnifique exposition rend hommage aux Parisiennes et aux Parisiens qui, dans la nuit de l’Occupation, ont mis en danger leur vie pour mettre à l’abri et sauver d’autres vies – celles d’hommes, de femmes et d’enfants persécutés et voués à la mort pour être nés juifs.

Cérémonies à venir

31/03/2019

Dévoilement d'une plaque en hommage à

Yvonne et Edmond Fournier

Clichy-la-Garenne - Hauts-de-Seine

 

07/04/2019

FLANDRIN Pierre & Madeleine

LE CAZOULAT Louis & Suzanne

Auvergne-Rhônes-Alpes - Isère

 

Voir les autres cérémonies à venir

Carte de France des Justes

Centre Bourgogne Champagne-Ardenne Nord-Pas-de-Calais Picardie Bretagne Ile-de-France Lorraine Alsace Haute-Normandie Basse-Normandie Pays-de-La-Loire Franche-Comté Rhône-Alpes Auvergne Poitou-Charentes Limousin Aquitaine Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Provence-Alpes-Cote-D'Azur Corse Carte de France des Justes
Passez la souris sur la carte

Dossier de demande de reconnaissance

 

Comment  constituer un dossier ?

 

Les Justes parmi les Nations dans le monde

(informations en anglais)

Dernières Lettres de la Shoah

1941-1942


Sarraltroff : connaissiez-vous Antoine Corriger, Juste parmi les Nations ?

jeudi 14 mars 2019

Du 26/02/2019

 

 

 

 

Antoine Corriger, curé de Chaumontel né à Sarraltroff, a caché 15 juifs dans les locaux de sa paroisse pendant l’occupation. DR

L’abbé Antoine Corriger est né à Sarraltroff, le 21 novembre 1884. Son père, garde forestier, partit avec sa famille pour la région parisienne, alors qu’il ne parlait pas du tout le français, parce qu’il refusait l’annexion allemande de la Lorraine par Bismarck.

Le jeune Antoine fut éduqué dans une atmosphère de foi chrétienne intense. Dès qu’il le put, il retourna s’imprégner de ses racines lorraines proches des courants du catholicisme social. Il affectionnait particulièrement le couvent de Saint-Jean-de-Bassel des Sœurs de la Divine Providence, congrégation religieuse fondée en Lorraine par le Père Moye.

Devenu prêtre, Antoine Corriger fut, pendant 40 ans, curé du village de Chaumontel (Val d’Oise).

Sous l’occupation, l’abbé Corriger a caché, pendant 4 ans, à quelques mètres de la Kommandantur locale, quinze juifs, dont neuf enfants. Pour ne pas éveiller les soupçons, il cachait ses protégés en alternance dans le presbytère et sous l’estrade du théâtre de la salle paroissiale. Il les nourrissait discrètement, en cultivant son potager, en ramassant les châtaignes dans la forêt. Le jour, il dispersait les enfants dans des fermes de paroissiens de confiance, en racontant de pieux mensonges.

Les gens qui l’ont connu après la guerre ignoraient tous son activité de sauvetage. Il ne l’a révélée qu’aux membres de sa famille, qu’il allait voir périodiquement à Sarraltroff. Antoine Corriger est mort le 25 décembre 1967, à Groslay.

En 2007 une démarche de mémoire a été entreprise par Simon et Gisèle Picovschi, qui ont fait partie des neuf enfants cachés. Bertrand Kugler, adjoint au maire de Sarraltroff de l’époque et d’autres intervenants ont rassemblé témoignages et éléments biographiques. Un hommage officiel lui a été rendu à Chaumontel par les autorités civiles et religieuses, le 8 mai 2009 : une plaque souvenir est posée sur sa tombe et une autre sur la maison paroissiale où il cacha ses protégés pendant quatre ans.

Le 16 octobre 2011, à la mairie de Sarraltroff, la médaille des Justes parmi les Nations a été remise aux ayants droit de l’abbé Antoine Corriger.

 

Lire la suite

Le Lien Francophone

Décembre 2018 - N°64

Décembre 2018 - N°64
Télécharger:
Lien francophone 64.pdf
(18,3 MB)

Rapport d'activité

Rapport d'activité 2017

Rapport d'activité 2017
Télécharger:
rapport-activite-2017.pdf
(1,9 MB)

Ecole internationale de l'enseignement de la Shoah

Campagne de recherche des noms des victimes de la Shoah

Campagne de recherche des noms des victimes de la Shoah

Télécharger la feuille de témoignage (DAF-ED)

En savoir plus

Saisissez votre e-mail pour recevoir les informations du Comité Français

Avec le soutien de

Avec le soutien de La Fondation pour la Mémoire de la Shoah