Séminaires de formation à l'enseignement de la Shoah

mercredi 19 décembre 2018

A l'intention des enseignants du primaire et du secondaire
Début des inscriptions pour 2019

Télécharger la plaquette du séminaire

 

Nous avons le plaisir de vous informer que le Comité Français pour Yad Vashem organisera pour la troisième année, en 2019, deux séminaires de formation à l’enseignement de la Shoah à l’intention d’enseignants français des enseignements primaire et secondaire. Ces séminaires se dérouleront, l’un du 7 au 15 juillet 2019, l’autre du 22 au 30 octobre 2019, dans le cadre de l’Ecole Internationale pour l’Enseignement de la Shoah de l’Institut Yad Vashem de Jérusalem. Chaque session peut comporter trente professeurs. L’enseignement est dispensé en français par des chercheurs et des professeurs des universités françaises et israéliennes.

Depuis 2017, 4 séminaires ont été réalisés, regroupant 109 enseignants originaires de 17 académies. Le niveau très élevé de satisfaction exprimé par les participants, les nombreux projets pédagogiques qui s’ensuivent nous incitent à poursuivre cette action, et à faire bénéficier des enseignants de notre pays des approches novatrices et pluridisciplinaires de l’Ecole Internationale ainsi que de l’exceptionnelle richesse mémorielle de Yad Vashem.

Avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah



Télécharger le bulletin d'inscription 2019
Lire la suite

Les missions du comité

mercredi 10 juillet 2013



Lire la suite

Exposition numérique

les "Justes parmi les Nations" de Paris


Plus de 70 ans après la Libération des camps de la mort, cette magnifique exposition rend hommage aux Parisiennes et aux Parisiens qui, dans la nuit de l’Occupation, ont mis en danger leur vie pour mettre à l’abri et sauver d’autres vies – celles d’hommes, de femmes et d’enfants persécutés et voués à la mort pour être nés juifs.

Les Justes parmi les Nations dans le monde

(informations en anglais)

Saisissez votre e-mail pour recevoir les informations du Comité Français

Cérémonies à venir

22/01/2019

Eléonore et Philippe CHARRET

Léontine BREUIL

Paris

 

24/01/2019

Hélène et René Louis FABARON

Odette HOFBAUER

Languedoc Roussillon - Gard

 

Voir les autres cérémonies à venir

Carte de France des Justes

Centre Bourgogne Champagne-Ardenne Nord-Pas-de-Calais Picardie Bretagne Ile-de-France Lorraine Alsace Haute-Normandie Basse-Normandie Pays-de-La-Loire Franche-Comté Rhône-Alpes Auvergne Poitou-Charentes Limousin Aquitaine Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Provence-Alpes-Cote-D'Azur Corse Carte de France des Justes
Passez la souris sur la carte

Dossier de demande de reconnaissance

 

Comment  constituer un dossier ?

 

Avec le soutien de

Avec le soutien de La Fondation pour la Mémoire de la Shoah

Forum Générations de la Shoah

mercredi 19 décembre 2018

Du samedi 2 au lundi 4 février 2019 à Paris

Le Mémorial de la Shoah accueille la première rencontre intergénérationnelle des survivants de la Shoah, combattants juifs, enfants cachés, Justes de France et de leurs descendants.

Organisé en partenariat avec de nombreuses associations, le Forum entend réunir toutes les générations autour d’intérêts communs, pour les aider à regarder le passé et à aller vers le futur, renouveler les anciennes amitiés et en nouer de nouvelles, travailler à la transmission, assurer la mémoire de la Shoah, continuer les combats contre l’antisémitisme et l’oubli.

Ateliers, débats, conférences, groupes de discussions ponctueront ce moment d'échanges et de convivialité.

 

Télécharger le programme

Samedi 2 février 2019
Espace des Blancs-Manteaux
48, rue Vieille du Temple 75004 Paris

Dimanche 3 et lundi 4 février 2019
Mémorial de la Shoah
17, rue Geoffroy-l’Asnier 75004 Paris

Le Comité tiendra un des ateliers : atelier A5 intitulé « les Justes : sauveurs-sauvés, des liens pour la vie »

La modératrice de cet atelier sera Madame Arielle Krief, déléguée du Comité.

Les intervenants seront des descendants de Justes et des personnes sauvées.

 

Lors de ce Forum, le Comité Français pour Yad Vashem tiendra un stand dont les horaires sont :

Samedi 2 février de 19H à 22H

Dimanche 3 février de 11H45 à 14H15

                                 de 18H45 à 22H

                                 de 22H à 22H30

 Nous avons besoin de vous pour représenter le Comité, merci de nous faire savoir vos disponibilités

 

 

Télécharger le bulletin d'inscription
Lire la suite

Dernières Lettres de la Shoah

1941-1942


« Les Allemands devenaient méchants »

jeudi 17 janvier 2019

Du 28/09/2013

 

 

 

 

Mme Bochereau : « Après les moments de peur, ce 31 août 1944, la joie l'emporte. » | Henriette Bochereau vit aussi à Ragon. Pendant la guerre, elle était jeune ouvrière maroquinière dans le Choletais. Avec sa mère, Henriette également, à Saint-André-la-Marche, elle a hébergé la petite juive Edith Prymak pendant un an, en 1939 et 1940, puis pendant plus de deux ans de juillet 1942 à août 1944.

Les Allemands devenaient méchants. C'est à ce signe que j'ai senti que la Libération était proche. Pour moi, leur réaction violente était une réaction de peur. Le jour même de la libération de Cholet, ils sont entrés dans notre maison et ont tiré des coups de feu. Ils n'ont trouvé que mon frère, très malade. Nous avions caché Edith.

C'est une des rares journées de cette période de guerre où elle n'a pas eu le droit de sortir. Les Allemands étaient peu nombreux à Saint-André-des-Bois. Ils étaient surtout à Saint-Macaire. En fait, on les ignorait et Edith allait à l'école comme les autres enfants. Je la faisais passer pour ma nièce. Mais les 900 habitants du village, très familial, n'étaient pas dupes. Le maire lui-même avait répondu favorablement à une demande de ma mère. Il a fait ce qu'il fallait pour la petite car ma mère était très respectée dans le village. Elle avait par exemple sermonné le boulanger qui avait refusé du pain à un jeune couple avec deux petits enfants qui vivaient dans la plus grande misère.

Pendant le séjour d'Edith chez nous, tout s'est bien passé. Edith n'a jamais manqué de rien. Mais je m'étais attachée à cette enfant. Alors quand sa mère, restée seule après la disparition de son époux dans les camps de la mort, est venue deux ou trois jours après chercher Edith, ce fut un moment douloureux. Mais nous sommes restées très liées. La mèred'Edith est décédée il y a cinq ans. Je suis allée voir Edith en Israël et elle m'a promis de venir ici l'an prochain fêter mes 95 ans. Alors, oui, ce 31 août 1944, après des moments de peur, c'est la joie qui l'emporte. »
Lire la suite

Le Lien Francophone

Décembre 2018 - N°64

Décembre 2018 - N°64
Télécharger:
Lien francophone 64.pdf
(18,3 MB)

Rapport d'activité

Rapport d'activité 2017

Rapport d'activité 2017
Télécharger:
rapport-activite-2017.pdf
(1,9 MB)

Ecole internationale de l'enseignement de la Shoah

Campagne de recherche des noms des victimes de la Shoah

Campagne de recherche des noms des victimes de la Shoah

Télécharger la feuille de témoignage (DAF-ED)

En savoir plus