Les missions du comité

mercredi 10 juillet 2013



Lire la suite

Exposition numérique

les "Justes parmi les Nations" de Paris


Plus de 70 ans après la Libération des camps de la mort, cette magnifique exposition rend hommage aux Parisiennes et aux Parisiens qui, dans la nuit de l’Occupation, ont mis en danger leur vie pour mettre à l’abri et sauver d’autres vies – celles d’hommes, de femmes et d’enfants persécutés et voués à la mort pour être nés juifs.

Séminaires de formation à l'enseignement de la Shoah

jeudi 2 février 2017

à l'intention des enseignants du primaire et du secondaire


École Internationale de Yad Vashem à Jérusalem


Éduquer et transmettre sont au cœur des actions du Réseau "Villes et Villages des Justes de France", créé par le Comité Français pour Yad Vashem en 2012.

Les communes qui se sont engagées à nos côtés s'attachent à honorer la mémoire des Justes parmi les Nations et à transmettre leurs valeurs, à combattre le racisme et l'antisémitisme, en développant des initiatives pédagogiques, culturelles et mémorielles. Pour soutenir ces actions, notre Comité a décidé d'organiser à partir de 2017, à l'intention des enseignants français du primaire et du secondaire, des séminaires de formation à l'enseignement de la Shoah.

Ces séminaires d'une semaine, organisés pendant les congés scolaires, se dérouleront dans le cadre de l’École Internationale pour l’Enseignement de la Shoah de l'Institut  Yad Vashem à Jérusalem. Chaque groupe pourra comporter jusqu’à 25 participants, et l’enseignement, en Français, sera dispensé par des professeurs et des chercheurs d’Université.

pour tout renseignements supplémentaires veuillez nous contacter à l'adresse suivante: yadvashem.france@wanadoo.fr

 



Programme séminaires 2018
Programme séminaires 2018
Programme_séminaire_2018_3ZOMRmy.pdf (694,5 KB)

Voici pour 2018 les dates des deux sessions des séminaires. 1) Du 7 au 16 juillet 2018 2) Du 20 au 28 octobre 2018 renseignements: contact@yadvashem.fr

Lire la suite

Les Justes parmi les Nations dans le monde

(informations en anglais)

Cérémonies à venir

21/10/2018

Henri & Andrée HOUBRON

Île-de-France - Val-de-Marne

 

04/11/2018

Gilberte LALLEE

Centre - Eure et Loire

 

15/11/2018

Ville de VIRE

Inauguration de la Place Madeleine HERBERT

 

18/11/2018

Marcel et Maximilienne NADAUD

Île-de-France - Seine et Marne

 

Voir les autres cérémonies à venir

Carte de France des Justes

Centre Bourgogne Champagne-Ardenne Nord-Pas-de-Calais Picardie Bretagne Ile-de-France Lorraine Alsace Haute-Normandie Basse-Normandie Pays-de-La-Loire Franche-Comté Rhône-Alpes Auvergne Poitou-Charentes Limousin Aquitaine Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Provence-Alpes-Cote-D'Azur Corse Carte de France des Justes
Passez la souris sur la carte

Dossier de demande de reconnaissance

 

Comment  constituer un dossier ?

 

Avec le soutien de

Avec le soutien de La Fondation pour la Mémoire de la Shoah

Dernières Lettres de la Shoah

1941-1942


Yad Vashem met en cause des honneurs rendus à 3 « sauveteurs de Juifs » Polonais

mardi 18 septembre 2018

Du 14/09/2018

Jonny Daniels de l'organisation From the Depths rend hommage à trois Polonais qui auraient sauvé des Juifs pendant la Shoah. (Crédit : Jonny Daniels/Facebook)

 

 

 

Le musée considère que l’hommage donné par l’organisation From the Depths est basé sur une information peu claire et qu’elle pourrait donc tromper le public.

Le mémorial Yad Vashem a exprimé ses inquiétudes à propos d’un groupe polonais qui a honoré trois personnes que le musée n’a pas reconnues comme ayant pris des risques pour sauver les vies de Juifs.

Joel Zisenwine, le directeur du Département des Justes parmi les Nations du musée Yad Vashem, a déclaré « craindre que ces actions puissent conduire à tromper le public », dans un email adressé ce mois à Meir Bulka, un militant impliqué dans la commémoration de la Shoah en Israël, qui dirige le groupe JNerations.

Bulka avait écrit à Zisenwine pour se plaindre de l’honneur accordé à trois personnes à Varsovie le mois dernier par l’organisation From the Depths, qui a été fondée par Jonny Daniels, un activiste israélo-britannique impliqué dans la commémoration de la Shoah. Daniels a dit que les hommes honorés ont sauvé environ 3 000 personnes en leur fournissant des documents qui leur ont permis de s’échapper. 

« Les éléments sur lesquels Daniels s’est basé pour attribuer ces honneurs ne sont pas du clairs », a écrit Zisenwine.

L’une des personnes honorées, Julian Kulski, « avait été nommé par les Nazis comme le maire actif de Varsovie, demandant aux responsables du ghetto local de réduire sa taille, de libérer des appartements etc », a écrit Zisenwine.

Des Juifs alignés dans le ghetto de Varsovie au cours de la Seconde guerre mondiale (Crédit : Autorisation de l’American Jewish Joint Distribution Committee Archives via JTA)

Yad Vashem avait examiné une demande de reconnaissance effectuée par le fils de Kulski, mais l’avait rejetée dans les années 1980 « à cause de témoignages contradictoires avec d’autres sources, qui donnent une vision légèrement différente de son attitude vis-à-vis des Juifs », avait déclaré Zisenwine.

Duda Falik compte parmi ceux qui ont affirmé que Kulski avait sauvé la vie de Juifs. En 1980, elle avait dit à Yad Vashem que Kulski avait caché ses parents de 1940 à 1944.

Daniels a déclaré au JTA que son groupe n’avait donné aucun titre mais défendait sa décision « de dire merci » à Kulski et à toute autre personne qu’il considérait digne d’un remerciement en se basant sur ses recherches et celle de l’Institut polonais du Souvenir National.

La reconnaissance des Polonais qui ont sauvé des Juifs pendant la Shoah est une question sensible.

Dans ce domaine, des efforts par le gouvernement de droite de Pologne ont été critiqués par certains Juifs qui ont affirmé qu’il s’agissait de mettre en lumière l’héroïsme de la période de la Shoah, dans le but de masquer certaines complicités.

Yad Vashem a reconnu 6 863 Justes polonais – beaucoup plus que dans n’importe quel autre pays. Mais en février, le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a affirmé que pour la seule ville de Varsovie, 90 000 à 150 000 personnes avaient risqué leurs vies pour sauver des Juifs.

Les partisans de Daniels ont déclaré qu’il avait développé des partenariats qui réduisent la rhétorique antisémite. Ses détracteurs, y compris le grand rabbin de Pologne Michael Schudrich, l’ont accusé d’avoir aidé le gouvernement à politiser le débat sur la Shoah. Cette année, le gouvernement polonais a notamment passé une loi polémique qui interdit d’attribuer les crimes nazis à la Pologne.

Daniels, qui en février a critiqué une déclaration de Morawiecki comme une forme de « négationnisme de la Shoah », a défendu son travail comme étant apolitique et visant à préserver la mémoire de la Shoah, tout comme à construire des liens culturels entre la Pologne et Israël.

« Nous aimerions qu’il y aient davantages de fondations juives qui disent merci », a déclaré Daniels au JTA au sujet de la critique de Yad Vashem. Son groupe, qui interviewe des survivants et de sauveteurs dans des films de témoignage, organisera d’autres événements dans les prochaines semaines afin d’exprimer sa gratitude envers ceux qu’il considère comme des sauveteurs, a-t-il déclaré, alors que « le temps presse ».

JTA
Lire la suite

Le Lien Francophone

Septembre 2018 - N°63

Septembre 2018 - N°63
Télécharger:
Lien francophone 63.pdf
(18,3 MB)

Rapport d'activité

Rapport d'activité 2017

Rapport d'activité 2017
Télécharger:
rapport-activite-2017.pdf
(1,9 MB)

Ecole internationale de l'enseignement de la Shoah

Campagne de recherche des noms des victimes de la Shoah

Campagne de recherche des noms des victimes de la Shoah

Télécharger la feuille de témoignage (DAF-ED)

En savoir plus

Saisissez votre e-mail pour recevoir les informations du Comité Français