Mise en ligne de la 1° exposition numérique sur l'Institut culturel Google

vendredi 22 janvier 2016

Le Comité Français pour Yad Vashem met en ligne sa première Exposition Numérique "Les Justes parmi les Nations de Saint-Amand-Montrond (Cher) et de son arrondissement" en partenariat avec l’Institut Culturel de Google.

Pour accéder à l'exposition numérique dans l'Institut culturel Google

Simultanément sur le site du Comité, une nouvelle rubrique a été créée dans la section "La vie du Comité", sous le nom "Galeries du réseau Villes et Villages des Justes de France". Elle regroupe tous les éléments du dossier auquel on peut également accéder à partir de l'exposition Google.  

Pour accéder à la rubrique Galeries du réseau Villes et Villages des Justes de France

Lire la suite

Voyage des Maires 2016

jeudi 28 juillet 2016



Pour la troisième année consécutive, le Comité Français pour Yad Vashem a amené une délégation d'élus en Israël pour la commémoration de Yom Hashoah. La délégation était composée d'élus d'Avon, Bordeaux, Chédigny, Crouy, Evry, Lyon, Montluçon, Nice, Saint-Amand-Montrond, Strasbourg et Vire-Normandie. Ces villes font partie du réseau des villes et villages des Justes de France. Ce Réseau, initié par le Comité Français pour YadVashem, regroupe les municipalités françaises qui ont donné le nom de « Juste parmi les Nations » à une rue, une place ou un jardin de leur localité, en hommage aux Français qui ont fait preuve de courage aux heures les plus sombres de l’humanité et qui ont sauvé des familles juives, des femmes, des enfants, des hommes de la barbarie nazie.

 

Lire la suite

Les missions du comité

mercredi 10 juillet 2013



Lire la suite

Carte de France des Justes

Centre Bourgogne Champagne-Ardenne Nord-Pas-de-Calais Picardie Bretagne Ile-de-France Lorraine Alsace Haute-Normandie Basse-Normandie Pays-de-La-Loire Franche-Comté Rhône-Alpes Auvergne Poitou-Charentes Limousin Aquitaine Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Provence-Alpes-Cote-D'Azur Corse Carte de France des Justes
Passez la souris sur la carte

Les Justes parmi les Nations dans le monde

(informations en anglais)

Saisissez votre e-mail pour recevoir les informations du Comité Français

YomHashoa - De génération en génération

lundi 2 mai 2016

Yom Hashoa - De génértion en génération
Yom Hashoa - De génértion en génération
Article_Tnoua.pdf (265,1 KB)

Lire la suite

Joseph et Victoria Martinez, Justes parmi les Nations

mardi 23 août 2016

Du 23/08/2016

 

 

 

 

«L’institut Yad Vashem Jérusalem vient de décerner à vos parents, Joseph José et Victoria Maria Martinez, le titre de Juste parmi les Nations, pour avoir aidé, à leurs risques et périls, des juifs pourchassés pendant l’occupation».

Mur des Justes de Paris

Dominique Chenet, née Martinez, tient la lettre. Ses mains tremblent. Elle est gagnée par une grosse émotion. Ses parents décédés reçoivent à travers ce titre un hommage important. C’est la reconnaissance d’actes de bravoure que le couple a réalisés lors de la guerre de 39/45, sauvant entre autre Lucie Waitter, juive, la tante de Dominique, toujours vivante, à Paris.

Dominique se souvient : «C’était la guerre, j’étais petite mais des images sont restées, on habitait le faubourg de Bensa, papa a caché toute la famille de tante, qui habitait en face de la gendarmerie, en les amenant à la maison, sous une couverture sur une charrette, il a pris des risques énormes, mais il a réussi avec maman».

Joseph Martinez avait 18 ans lorsqu’il est arrivé en France, Victoria avait 14 ans. «Papa a travaillé dans le textile, à Bensa, puis chez Roudière, maman un peu partout, elle apprenait aussi à tricoter et le crochet, elle a surtout été une maman, ils étaient aimés de tous». De Joseph, dit «Pépé», les rugbymen «jaune et noir» en parlent encore. Il a été le porte-drapeau du Stade lavelanétien durant de nombreuses années.

Lors de son décès, en juin 1994, dans l’hommage que lui rendait notre journal, on pouvait lire : ««Pépé», c’était le supporter n° 1 du Stade, il était toujours habillé en jaune et noir, et suivait les joueurs dans tous leurs déplacements. «Pépé», c’était aussi l’homme de la bourriche». Une médaille et un diplôme d’honneur seront établis à leurs noms, à jamais gravés sur le mur d’honneur, dans le jardin des Justes parmi les Nations, à Yad Vashem, Jérusalem.

Le comité français pour Yad Vashem a contacté Dominique Chenet-Martinez, pour organiser une cérémonie en honneur de ses parents en un lieu de son choix, afin que lui soient remis la médaille et le diplôme.

 

Lire la suite

Le Lien Francophone

Juin 2016 - N°54

Juin 2016 - N°54
Télécharger:
Lien francophone 54.pdf
(3,2 MB)

Ecole internationale de l'enseignement de la Shoah

Campagne de recherche des noms des victimes de la Shoah

Campagne de recherche des noms des victimes de la Shoah

Télécharger la feuille de témoignage (DAF-ED)

En savoir plus

Avec le soutien de

Avec le soutien de La Fondation pour la Mémoire de la Shoah