Les missions du comité

mercredi 10 juillet 2013



Lire la suite

Quatrième édition du voyage des maires et élus français à Jérusalem en 2018

jeudi 14 juin 2018

Pour la quatrième fois, le Comité Français pour Yad Vashem a organisé en 2018 un voyage en Israël avec les Maires et élus de notre Réseau et des autres communes ayant honoré les Justes, à l'occasion de la journée nationale de commémoration du souvenir de la Shoah, Yom Ha Shoah.

Ce voyage s'est articulé autour des cérémonies commémoratives prévues dans la soirée du mercredi 11 avril et la matinée du jeudi 12 avril2018, avec les visites du Mémorial de Yad Vashem, de son musée et de son école internationale. Notre programme a prévu également des rencontres avec des élus israéliens et des représentants du monde économique et scientifique. Il a offert enfin l'occasion de découvrir différents aspects d'Israël, les lieux saints de Jérusalem, la vitalité du pays et sa capacité de résilience .Les communes participantes au voyage:

Montbard; Chabanais; Lesterp;s Libourne; Lyon; Marseille; Paris 13ème arrondissement;

Saint-Amand-Montrond; Bordeaux; Nice; Saint-Laurent-du-Var; Saint-Etienne; Cherbourg-Octeville; Tours.

 



Version courte



Lire la suite

Exposition numérique

les "Justes parmi les Nations" de Paris


Plus de 70 ans après la Libération des camps de la mort, cette magnifique exposition rend hommage aux Parisiennes et aux Parisiens qui, dans la nuit de l’Occupation, ont mis en danger leur vie pour mettre à l’abri et sauver d’autres vies – celles d’hommes, de femmes et d’enfants persécutés et voués à la mort pour être nés juifs.

Séminaires de formation à l'enseignement de la Shoah

jeudi 2 février 2017

à l'intention des enseignants du primaire et du secondaire


École Internationale de Yad Vashem à Jérusalem


Éduquer et transmettre sont au cœur des actions du Réseau "Villes et Villages des Justes de France", créé par le Comité Français pour Yad Vashem en 2012.

Les communes qui se sont engagées à nos côtés s'attachent à honorer la mémoire des Justes parmi les Nations et à transmettre leurs valeurs, à combattre le racisme et l'antisémitisme, en développant des initiatives pédagogiques, culturelles et mémorielles. Pour soutenir ces actions, notre Comité a décidé d'organiser à partir de 2017, à l'intention des enseignants français du primaire et du secondaire, des séminaires de formation à l'enseignement de la Shoah.

Ces séminaires d'une semaine, organisés pendant les congés scolaires, se dérouleront dans le cadre de l’École Internationale pour l’Enseignement de la Shoah de l'Institut  Yad Vashem à Jérusalem. Chaque groupe pourra comporter jusqu’à 25 participants, et l’enseignement, en Français, sera dispensé par des professeurs et des chercheurs d’Université.

pour tout renseignements supplémentaires veuillez nous contacter à l'adresse suivante: yadvashem.france@wanadoo.fr

 



Programme séminaires 2018
Programme séminaires 2018
Programme_séminaire_2018_3ZOMRmy.pdf (694,5 KB)

Voici pour 2018 les dates des deux sessions des séminaires. 1) Du 7 au 16 juillet 2018 2) Du 20 au 28 octobre 2018 renseignements: contact@yadvashem.fr

Lire la suite

Les Justes parmi les Nations dans le monde

(informations en anglais)

Cérémonies à venir

07/10/2018

Auguste & Anathalie DEMUNTER

Alfred & Louise LABEAUSSE

Poitou Charente - Charente-Maritimes

 

10/10/2018

Marcelle GALLIGAZON

André LABATUT & Marie-Louise FONVIEILLE

Eva POURCEL

Paris - île-de-France

 

Voir les autres cérémonies à venir

Carte de France des Justes

Centre Bourgogne Champagne-Ardenne Nord-Pas-de-Calais Picardie Bretagne Ile-de-France Lorraine Alsace Haute-Normandie Basse-Normandie Pays-de-La-Loire Franche-Comté Rhône-Alpes Auvergne Poitou-Charentes Limousin Aquitaine Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Provence-Alpes-Cote-D'Azur Corse Carte de France des Justes
Passez la souris sur la carte

Dossier de demande de reconnaissance

 

Comment  constituer un dossier ?

 

Avec le soutien de

Avec le soutien de La Fondation pour la Mémoire de la Shoah

Dernières Lettres de la Shoah

1941-1942


Bien cachée au fond de la Creuse, une grange a abrité quatre familles juives sous l'Occupation

mercredi 19 septembre 2018

Du 04/09/2018

 

 

 

Après le dévoilement de la stèle à Beaumartys devant la grange, une plaque a été déposée sur la tombe de la famille Maldent au cimetière de Vidaillat. © Droits réservés Durant l’Occupation, la grange d’Eugénie et Auguste Caudoux au hameau de Beaumartys a accueilli les familles Osman, Tobias, Zylberberg et Pfefer. Une plaque a été apposée devant le bâtiment pour commémorer cet acte de solidarité exemplaire. 

Il y a un an, pratiquement jour pour jour, à Soubrebost, Simone Conchon, Léon et Marie Jouannaud, Léon et Marie Valaud recevaient à titre posthume, la médaille des Justes parmi les nations, pour avoir protégé, respectivement, Daniel Pfefer, Lisa Tobias-Hutter et Anna Osman, Charles Tobias, frère de Lisa(*).

Il y a quelques jours, dans le prolongement de l'hommage rendu l'été dernier, c'est une autre cérémonie qui a marqué le courage d'habitants au hameau de Beaumartys. En grande partie à l'initiative de Daniel Pfefer, et avec l'appui de la commune, une plaque a été apposée devant la grange ayant appartenu à Eugénie et Auguste Caudoux. Ces derniers avaient mis à disposition une partie de leur bâtiment aux familles Osman, Tobias, Zylberberg et Pfefer. La stèle témoigne de la solidarité villageoise envers ceux qui étaient persécutés par l'occupant nazi durant la Seconde Guerre mondiale, mais elle marque aussi la fin d'un parcours particulièrement difficile, puisqu'à la fin du conflit, si certaines personnes rentraient enfin chez elles, d'autres ne revenaient pas.

Un refuge difficile d'accès

Pour reprendre brièvement l’histoire, il faut remonter en 1942. Daniel Pfefer, est confié à un oncle. Son père est interné à Pithiviers, et sa mère est restée à Paris. Tous deux seront plus tard déportés. Après être passés par Toulouse, Daniel et son oncle rejoignent des proches hébergés en Creuse. Alors que les Allemands recherchent des résistants et des familles juives, en 1943, Daniel Pfefer est placé chez Simone Conchon à Soubrebost. Un an plus tard, alors que les envahisseurs remontent vers la Normandie, les membres des familles Osman, Tobias, Pfefer et Zylberberg, dispersés, se rassemblent pour être abrités chez les Caudoux, à Beaumartys.
Lisa Tobias-Hutter, elle aussi, rejoint des amis en Creuse. De 1941 à 1943, elle est hébergée avec sa famille, chez Renée et René Maldent au lieu-dit Fourneaux, sur la commune de Vidaillat. Lorsque la situation devient encore plus dangereuse, et qu’il est risqué que les familles restent ensemble, Lisa est placée chez Léon et Marie Jouannaud à Soubrebost. Tandis que ses parents sont dans la résistance, et que la menace allemande se fait de plus en plus grande, la fillette, comme d’autres enfants, est déplacée à Beaumartys, village très difficile d’accès… C’est ainsi que la grange d’Eugénie et Auguste Caudoux deviendra pour elle aussi un lieu de protection jusqu’à l’été 1944.

(*) Les démarches pour rendre hommage à ces cinq Creusois, avaient été entreprises en grande partie par Evelyne Thomas. Et ce, avec d'autant plus d'altruisme, que cette habitante de Dordogne avait vu sa famille gratifiée en 2010, pour avoir caché des personnes juives.

Le témoignage d'Evelyne Caudoux, descendante d'Eugénie et Auguste

 

Lors du dévoilement de la plaque, le maire, Annick Pataud, a retracé le contexte historique, avant que Philippe Lacoste, directeur de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre, ne revienne sur le devoir de mémoire, et ne souligne le courage de citoyens valeureux qui surent écouter leur conscience. Pour sa part, Catherine Defemme, vice-présidente du conseil départemental, en dénonçant la barbarie nazie, a rappelé les valeurs de notre démocratie. Puis Daniel Pfefer et Lisa Tobias-Hutter, sont revenus sur leurs souvenirs les plus marquants. Le mot de fin est revenu à Evelyne Caudoux, petite fille d’Eugénie et Auguste, qui après avoir évoqué des rencontres avec les anciens enfants protégés, a remercié les protagonistes de l’initiative pour avoir gravé sur le granite les mots de leur gratitude envers ses grands-parents.



Lire la suite

Le Lien Francophone

Septembre 2018 - N°63

Septembre 2018 - N°63
Télécharger:
Lien francophone 63.pdf
(18,3 MB)

Rapport d'activité

Rapport d'activité 2017

Rapport d'activité 2017
Télécharger:
rapport-activite-2017.pdf
(1,9 MB)

Ecole internationale de l'enseignement de la Shoah

Campagne de recherche des noms des victimes de la Shoah

Campagne de recherche des noms des victimes de la Shoah

Télécharger la feuille de témoignage (DAF-ED)

En savoir plus

Saisissez votre e-mail pour recevoir les informations du Comité Français