Dossier n°4195

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1989
Léa Mullet
Date de nomination : 1989
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : mère de 4 enfants

Robert Mullet
Date de nomination : 1989
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession :

Localisation 69000 Lyon - Département : Rhône - Région : Auvergne-Rhône-Alpes France

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2020, le titre avait été décerné à 27712 personnes à travers le monde, dont 4130 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Jacques Strauss habitait Tourcoing (Nord) avec sa femme Angèle et leur fille Madeleine, qui avait pour camarade d’école Marcelle et Suzanne Mullet. A l’approche des Allemands en 1940, les familles Strauss et Mullet prirent la décision de s’enfuir. Les Mullet par peur des Allemands, qui venaient d’occuper la Belgique ; les Strauss, parce que Juifs, en dépit de leur nationalité française. Les deux familles se rendirent à Lyon, qui, distante de plusieurs centaines de kilomètres, leur paraissait un refuge sûr. Jacques Strauss se trouvait seul dans son appartement de Lyon lorsque, un jour de mars 1944 des membres de la Feldgendarmerie s’y présentèrent. Ils lui dirent être à la recherche de sa femme Angèle afin de vérifier le statut d’une propriété foncière en Alsace. Sitôt qu’ils furent repartis, les Strauss décidèrent de s’enfuir. Pourchassés par les Allemands et n’ayant pas où aller, ils firent appel aux Mullet. Ceux-ci, qui faisaient de la Résistance et qui cachaient parfois des collègues chez eux, accueillirent les trois fugitifs pendant une dizaine de jours et leur fournirent de faux papiers. Munis de cartes d’identité au nom de Jacques et Angèle Saunier, les Strauss purent quitter Lyon sans être inquiétés. Les Mullet, qui savaient que la famille juive était recherchée, avaient pris, pour la sauver, des risques considérables, non seulement pour eux mais aussi pour leurs quatre enfants. Fidèle au souvenir des années d’enfance en compagnie de Marcelle et Suzanne Mullet, Madeleine Strauss cultiva son amitié avec elles pendant de nombreuses années.

Le 28 avril 1989 Yad Vashem a décerné à Robert et Léa Mullet le titre de Juste parmi les Nations.

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article




Mis à jour il y a 6 mois.