Dossier n°4921

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1991
Paul Héritier
Année de nomination : 1991
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Médecin

Localisation Ville : Chamalières (63400)
Département : Puy-de-Dôme
Région : Auvergne-Rhône-Alpes

Personnes sauvées

Lieu porteur de mémoire



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2020, le titre avait été décerné à 27712 personnes à travers le monde, dont 4130 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Paul Héritier était médecin à Chamalières, non loin de Clermont-Ferrand. Il était également propriétaire d’une maison de campagne à Chaumargeais, un village proche du Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire. A compter de 1942 et jusqu’à la Libération en 1944, le médecin mit cette maison à la disposition d’André Chouraqui, qui s’était enfui de Clermont-Ferrand avec son épouse pour échapper aux arrestations massives de Juifs opérées par la police. Paul Héritier ne connaissait pas les Chouraqui; ces derniers l’avaient contacté sur la recommandation d’un ami commun, pasteur protestant. Le médecin accepta sans hésitation, bien qu’il eut été informé des activités clandestines d’André Chouraqui. S’étant mis au service de l’OSE, Chouraqui était chargé de trouver, au sein de la population des villages d’alentour, des familles d’accueil pour des enfants juifs et des cachettes pour les adultes. Le docteur Paul Héritier était bien connu dans la région, où il jouissait du respect de tous. Il fit savoir qu’il soutenait l’oeuvre de ses « locataires », leur assurant ainsi la coopération de la population locale qui, suivant son exemple, ouvrit ses portes aux réfugiés juifs. De plus, à chacun de ses passages à Chaumargeais, le médecin dispensait ses soins aux malades. En mettant sa maison de campagne à la disposition des clandestins, il sauva non seulement la famille Chouraqui mais encore de nombreux enfants et adultes juifs.

Le 6 octobre 1991, l’instiut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Paul Héritier le titre de Juste parmi les Nations.

 

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes




Mis à jour il y a 8 mois.