Dossier n°6823

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1995
Edouard Hudry
Année de nomination : 1995
Date de naissance : 28/11/1904
Date de décés : 10/01/1945
Profession : Secrétaire de Mairie

Localisation Ville : Le Grand-Bornand (74450)
Département : Haute-Savoie
Région : Auvergne-Rhône-Alpes

Personnes sauvées

Lieu porteur de mémoire



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2020, le titre avait été décerné à 27712 personnes à travers le monde, dont 4130 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Habitant à Grand Bornand (Haute-Savoie), Edouard Hudry y exerçait la fonction de secrétaire de mairie. Vers la fin de 1941, une famille de six réfugiés juifs, René et Simone Weiss et leurs proches parents, trouva à se loger dans l’accueillante localité. Ils purent y louer une parcelle de terrain qu’ils transformèrent en jardin potager afin d’améliorer le ravitaillement de la famille en produits alimentaires. La qualité des rapports avec les habitants de Grand Bornand donnait aux réfugiés un réel sentiment de sécurité. Mais lorsque les rafles de Juifs se multiplièrent en zone sud en août 1942, Edouard Hudry prit la précaution de leur confectionner de fausses cartes d’identité. En mars 1944, de rudes combats opposèrent la Milice et les Allemands aux maquisards sur le plateau des Glières voisin. Grand Bornand devint alors une base d’approvisionnement des combattants du maquis et la Gestapo s’y livra à des perquisitions. Protégée par ses faux papiers, la famille Weiss échappa aux périls. Mais leur sauveur, Edouard Hudry fut arrêté, déporté et assassiné dans les camps.

Le 18 octobre 1995, Yad Vashem a décerné à Edouard Hudry le titre de Juste parmi les Nations.

 

Alphonse HUDRY

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes




Mis à jour il y a 3 mois.