Dossier n°10371 - Juste(s)

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Année de nomination : 2006

Gaston Mossuz

Année de nomination : 2006
Date de naissance : 13/10/1919
Date de décés : 25/06/2014
Profession : Exploitant agricole

Léon Mossuz

Année de nomination : 2006
Date de naissance : 11/03/1886
Date de décés : 26/01/1967
Profession : Exploitant agricole

Localisation Ville : Saint-Jean-de-Tholome (74250)
Département : Haute-Savoie
Région : Auvergne-Rhône-Alpes

L'histoire

Léon Mossuz et son fils Gaston avaient une ferme dans un village des Alpes à Saint Jean de Tholomé en Haute Savoie. Ils accueillirent les quatre membres de la famille Elkan, des réfugiés juifs de Paris, de juillet à septembre 1943, sans aucune compensation financière. Tout le village savait que les hôtes de la ferme Mossuz étaient juifs et les villageois les aidèrent de différentes façons. Le village leur fournit des faux papiers d’identité. Bien que le village soit en zone sous autorité italienne, de fait il était sous l’autorité des Allemands d’août à septembre 1943. Les Allemands contrôlaient la zone frontalière avec des patrouilles constantes. C’est pourquoi Léon et Gaston Mossuz se mettaient en danger en aidant des juifs, car en cas de dénonciation ils auraient été sévèrement punis.

Le 3 avril 2006, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Léon Mossuz et à son fils Gaston Mossuz.

Léon Mossuz avec sa femme et sa soeur en 1918

Documents annexes

Article de presse Article de presse
20 décembre 2014 14:56:00
Article de presse Article de presse
20 décembre 2014 14:55:30
Article de presse - Le dauphiné libéré du 11/09/2006 Article de presse – Le dauphiné libéré du 11/09/2006
20 décembre 2014 14:55:12
Invitation cérémonie Mossuz Invitation cérémonie Mossuz
20 décembre 2014 14:54:00

Articles annexes

Aucun autre article