Dossier n°10447

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2005
Eugène Seguin
Année de nomination : 2005
Date de naissance : 27/09/1896
Date de décés : //
Profession : Commerçant

Rose Seguin
Année de nomination : 2005
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Commerçant

Localisation Ville : Nice (6000)
Département : Alpes-Maritimes
Région : Provence-Alpes-Côte d’Azur

Personnes sauvées

Cérémonies

Date de Cérémonie de reconnaissance: 12 Mars 2006

L'histoire

Rose et Eugène Seguin tenaient une patisserie-glacerie à Nice (Alpes-Maritimes). Il était vétéran de la Guerre de 1914-1918 qu’il avait faite comme brancardier. Ayant participé à la bataille de Verdun, il avait été quatre fois médaillé. Il comptait de nombreux réfugiés juifs de Nice parmi sa clientèle. Les lettres de remerciements qu’il reçut après la guerre attestent de  l’assistance qu’il leur apporta quand les Allemands envahirent la zone prédemment occupée par les forces italiennes, en septembre 1943. Il cacha la famille Dratwa pendant trois semaines dans son arrière boutique et les aida à organiser leur passage clandestin en Suisse. Quand ils voulurent le dédommager, il répondit « en Provence, on ne fait pas payer ceux qui sont dans le malheur ». Il conserva des biens que lui avaient confiés des fugitifs et les rendit à leurs propriétaires légitimes à la Libération. Il était particulièrement lié à Mme Rachel Gasman qu’il cacha chez des voisins pour brouiller ses traces. La Gestapo, installée à l’Hôtel Excelsior, était à sa recherche. Elle arrêta le couple Seguin une première fois pour lui faire dévoiler sa cache. Puis Eugène fut relâché seul alors que Rose était maintenue en otage. La Gestapo espérait le filer pour découvrir où était cachée Mme Gasman, mais en vain. Ensuite, il fut à nouveau appréhendé, réincarcéré à l’Hôtel Excelsior et interrogé par Aloïs Brunner en personne qui lui fit subir la torture. Il fut battu et mutilé, et resta invalide à vie. Répondant par la négative à toutes ses questions sur la cachette de Mme Gasman, de sa fille et de sa sœur, il fut relâché après le départ de Brunner. Mais Mme Gasman fut finalement arrêtée sur dénonciation, déportée et assassinée dans l’Est. Le couple Séguin  avait mis sa vie en péril pour la protéger.       

Le 7 septembre 2005, L’Instiut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Rose et Eugène Seguin le titre de Juste parmi les Nations.

 

Eugène & Rose SEGUIN

Eugène SEGUIN

Rose et Eugène le 17 novembre 1945

Rose SEGUIN et sa fille Juliette

Malka GUTMER

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article




Mis à jour il y a 11 mois.