Dossier n°11200

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2007
Gabriel Lanoux
Année de nomination : 2007
Date de naissance : 21/04/1891
Date de décés : 25/11/1973
Profession : Commerçant

Marie-Louise Lanoux Robin
Année de nomination : 2007
Date de naissance : 19/08/1894
Date de décés : 29/03/1955
Profession : Commerçante

Localisation Ville : Condom (32100)
Département : Gers
Région : Occitanie

Personnes sauvées

Cérémonies

Date de Cérémonie de reconnaissance: 16 Septembre 2008

L'histoire

Gabriel et Marie Louise Lanoux
Helga Wolf, née à Berlin en 1933, arrive à Bruxelles, en 1938/39. En 1940, quand les Allemands envahissent la Belgique, la famille passe en France et se retrouve au Camp de Gurs, puis de Rivesaltes. La jeune Helga quitte le camp grâce à des Quakers américains et est placée dans différentes maisons, à Bandol, Palavas, Montpellier, Saint-Raphaül, avant de se retrouver à Condom dans le Gers, au Château de Montaleone en 1942. Ce château qui héberge une trentaine d’enfants, est dirigé par Madame Cavaillion, qui collabore avec Vichy, mais qui, au début accepte 5 enfants juifs dans son Etablissement, leur pension étant payée par les Quakers. Léon Berliner, né en 1935, se trouve aussi au Château de Montaleone. Trois autres enfants juifs se trouvent avec eux : Manfred Bermann, né en 1935, Hélène Golubezych, née en 1935 et Fleurette Zobermann, née en 1933.

Gabriel Lanoux et son épouse, Marie-Louise, originaires du Nord de la France, habitant à Condom, apportent des cadeaux aux enfants pour Noül et s’intéressent aux enfants juifs qu’ils invitent chez eux pendant les week-ends. Au printemps 1944, lorsqu’ils apprennent par une employée que la Directrice va dénoncer les enfants aux Allemands, les Lanoux prennent contact avec le Préfet, opposé au gouvernement de Vichy, obtiennent que les 5 enfants quittent le Château de Montaleone et les cachent en lieu sûr. Ils hébergent chez eux, avec leurs deux filles jumelles, Marie-Thérèse et Marie-Louise, nées en 1940, Helga Wolf tandis que les autres enfants sont cachées par d’autres personnes. Manfred Bermann et Léon Berliner passeront le reste de la guerre chez M. et Madame Goetz (payés par l’OSE). Hélène Golubezych est cachée chez une vieille dame (aucune précision) et Fleurette Zobermann chez un couple sans enfant.

Ces 5 enfants, orphelins, ont été sauvés par la vigilance et le dévouement de la Famille Lanoux, quatre d’entre eux vivent aux Etats-Unis et un autre en Israül.

Après la guerre, Helga Wolf et Léon Berliner ont maintenu des contacts avec la Famille Lanoux.

Famille Lanoux

Famille Lanoux

Les  Sauvés

Documents annexes

Article de presse - La gazette de Générargues d'automne 2008 Article de presse – La gazette de Générargues d'automne 2008
3 octobre 2016 15:32:18
Article de presse - Midi libre du 28/09/2008 Article de presse – Midi libre du 28/09/2008
17 août 2016 15:11:36

Articles annexes