Dossier n°11453

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2009
Marcel Bastien
Année de nomination : 2009
Date de naissance : 03/06/1892
Date de décés : //
Profession : Politicien

Marcelle Bastien Carrière
Année de nomination : 2009
Date de naissance : 03/06/1894
Date de décés : 01/01/1962
Profession :

Localisation Ville : Rosny-sous-Bois (93110)
Département : Seine-Saint-Denis
Région : Île-de-France

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Avraham et Chava Kotler, des émigrés juifs de Pologne habitaient à Paris avec leur fille Léa née en 1937. En Août 1941, Avraham fut arrêté et envoyé à Drancy, mais il fut libéré pour raison de santé et il rentra chez lui. Il dit à Chava qu’ils devaient partir pour le sud de la France mais Chava refusa car elle était certaine que seuls les homes couraient un danger, pas les femmes ni les enfants.

L’été 1942, sur les conseils d’une amie, Chava envoya Léa chez Marcel and Marcelle Bastien à Rosny-sous-Bois à huit kilomètres à l’est de Paris. Les Bastien, un couple sans enfant prirent en charge l’enfant pendant les vacances d’été. Marcel était membre du parti communiste, résistant actif et passait peu de temps chez lui. En juillet 1942, durant la grande rafle des Juifs de Paris, beaucoup d’amis et des membres de la famille Kotler furent arrêtés, y compris les femmes et les enfants. Chava s’affola quand elle entendit parler de ces arrestations et partit immédiatement chez les Bastien. Marcelle accepta de l’héberger pendant un jour ou deux, mais pas plus. Cependant son mari insista pour que la mère et l’enfant restent chez eux. C’est ainsi que les deux refugiées demeurèrent chez les Bastien jusqu’à la Libération. Chava fut présentée aux voisins comme un membre de la famille. Elle aidait aux tâches ménagères et s’occupait du potager. Les amis résistants de Marcel les prévenaient quand une chasse aux Juifs et aux résistants était planifiée dans la région et ils cherchaient alors un autre endroit pour se cacher momentanément. Après la guerre, Avraham Kotler trouva sa femme et sa fille chez les Bastien et tous trois repartirent à Paris. Léa émigra en Israël en 1971.

 Le 19 mai 2009, l’Institut Yad Vashem Jérusalem à décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Marcel Bastien et à sa femme Madame Marcelle Bastien.

De gauche à droite Lea Kothler, sa mère et Marcelle Bastien

Les survivants avec Marcelle Bastien (à gauche)

Marcelle Bastien (à droite) avec les survivants en 1943

Lea Kotler avec sa mère

Marcelle Bastien au mariage de Léa Kothler en 1959

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article