Gabrielle Morin
Année de nomination : 2009
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Directrice de pensionnat

Localisation Ville : Bonnétable (72110)
Département : Sarthe
Région : Pays-de-la-Loire

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Gabrielle Morin

Gabrielle Morin dirigeait un pensionnait pour filles à Bonnétable dans la Sarthe. Bien que la plupart des élèves soient internes dans l’institution, elle accepta que des jeunes filles viennent la journée et retournent dans leurs familles le soir. Une de ces élèves était Clairette Vigder, une fillette juive de huit ans qui habitait dans une famille chrétienne à Bonnétable sous une fausse identité. Gabrielle Morin accepta également d’autres jeunes filles juives incluant les sœurs Benvéniste, Aline et Nicole, malgré le risque de dénonciation, d’arrestation et de déportation vers un camp de concentration pour de tels actes.

Des années après, Clairette Vigder découvrit que les filles juives avaient trouvé refuge en ville grâce aux efforts du Père Théomir Devaux à la tête d’un réseau de sauvetage catholique à Paris et ses représentants locaux étaient les fermiers Albert et Germaine Guilmin. La ferme des Guilmin, située à quelques kilomètres de Bonnétable, servait de point de passage pour des Juifs jusqu’à leur transfert vers d’autres abris.

Le 16 juin 2009, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah, a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Madame Gabrielle Morin.




Mis à jour il y a 3 mois.