Dossier n°11811

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2010
Emile Prestavoine
Année de nomination : 2010
Date de naissance : 08/09/1902
Date de décés : 21/04/1951
Profession : Epicier

Denise Prestavoine Foucher
Année de nomination : 2010
Date de naissance : 20/09/1907
Date de décés : 03/07/1995
Profession : Epicière, mère de 3 enfants

Localisation Ville : Frenes (61800)
Département : Orne
Région : Normandie

Personnes sauvées

Cérémonies

Date de Cérémonie de reconnaissance: 13 Février 2011

L'histoire

Emile & Denise Prestavoine en 1946
Jacob et Haïca Ganopolschii sont nés à Kichinev en Moldavie et arrivent à Paris en 1929 où ils se marient. Jacob est cordonnier et Haïca couturière. Leur fils Raymond est né le 14 février 1939 à Paris dans le 11ème arrondissement.

Jacob est arrêté en 1941 par la Police française alors qu’il se rendait à son travail. Il est d’abord interné au camp de Drancy puis déporté à Auschwitz le 22 juin 1942 par le convoi N° 3.

Après la déportation de son mari, Haïca qui avait de plus en plus de mal à cacher son fils chez des voisins, chercha un lieu plus sûr pour le protéger.

Monsieur Emile Prestavoine et sa femme Denise, informés de ce drame par un ami parisien, Monsieur Gotainer, et bien que conscients du danger, se portent volontaires pour accueillir Raymond. Ils décident de l’emmener dans leur village natal de Normandie, Frene dans le département de l’Orne où ils exerçaient la profession d’épiciers, au Hameau la Brigaudière. Emile et Denise Prestavoine avaient deux filles et un garçon.

L’enfant Raymond qui a trois ans et demi est rapidement adopté par toute la nouvelle famille y compris par les grands-parents, les oncles et tantes. Les trois enfants Prestavoine considéraient Raymond « comme un petit frère ». Quant à Raymond, il appelait Emile « Papa » et Denise « Maman ».

Pendant tout ce temps, Haïca était restée à Paris et recevait régulièrement des colis de ravitaillement envoyés par la famille Prestavoine. Elle avait des nouvelles du petit Raymond par Monsieur Gotainer, l’ami des deux familles.

A Frene, il ne fallait pas que l’origine de l’enfant soit connue. Le village savait qu’il y avait un enfant réfugié chez les Prestavoine mais ignorait qu’il était juif.

Fin 1945, Madame Ganopolschii est venue rechercher son fils pour le ramener à Paris. Elle mourra de maladie en 1955. Raymond va exercer le métier de commerçant dans le prêt-à-porter.

Le 14 janvier 2010, l’Institut Yad Vashem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Emile Prestavoine et à son épouse Denise.

Documents annexes

PAROLES de l'arrière petit fils Laurent JULIENNE PAROLES de l'arrière petit fils Laurent JULIENNE
11 avril 2014 16:55:28

Articles annexes

Aucun autre article