Fernand Bibal
Année de nomination : 2010
Date de naissance : 14/12/1899
Date de décés : 09/09/1964
Profession : Machiniste

Marie Bibal Odent
Année de nomination : 2010
Date de naissance : 15/04/1908
Date de décés : 31/10/2001
Profession : mère de 2 enfants

Localisation Ville : Levallois-Perret (92300)
Département : Hauts-de-Seine
Région : Ile-de-France

Personnes sauvées

Lieu porteur de mémoire

Cérémonies

Date de Cérémonie de reconnaissance: 10 Octobre 2011

L'histoire

Fernand et Marie Bibal

Jankiel et Tauba KRAMER, originaires de Pologne, émigrèrent en France dans les années 30. Ils se marièrent à Levallois et résidèrent rue Jules Guesde.

Le 20 juin 1942, en pleine nuit, Pierre VIOLET, commissaire de police et joueur d’échec dans le même club que Jankiel KRAMER, vient les prévenir de l’imminence d’une rafle des Juifs. Il les exhorte à quitter leur domicile et à prévenir tous les Juifs de leur connaissance.

Jankiel emmène immédiatement sa femme, son fils (né en 1929) et sa fille (née en 1934) chez un voisin de Levallois, M. & Mme BIBAL, qui vivaient avec leurs deux filles Yvette et Janine, sensiblement du même âge que les enfants KRAMER. Ils sont restés une dizaine de jours, le temps de mieux organiser leur repli.

Le 17 août 2010, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah, a décerné Fernand & Marie-Thérèse BIBAL le titre de Juste parmi les Nations.

Le témoignage:
Fernand-Gaston Bibal et son épouse Marie-Thérèse née Odent habitent un petit deux-pièces rue Camille-Pelletan à Levallois-Perret, avec leurs deux filles, Yvette, née le 15/04/1933, et Jeanine. Une autre fille, Geneviève, naîtra le 18/04/1945.
Fernand-Gaston Bibal est machiniste à la TRCP et Marie-Thérèse s’occupe de leurs enfants.

Jankiel Kramer arrive de Pologne en France en 1930. Son épouse Tauba vient le rejoindre en 1931 avec leur fils Pierre. Jankiel et Tauba se marient en décembre 1931 à la mairie de Levallois-Perret et vivent rue Jules-Guesde. Deux autres enfants naissent à Levallois : Marc en 1933 (qui décèdera le 27/05/1942 suite à une vaccination) et Clara en 1934.  Jankiel Kramer est garçon coiffeur et a comme passion les échecs.

Craignant pour leurs enfants, ils avaient placés Pierre et Clara à l’Assistance publique. Les enfants étaient dans une ferme qui exploitait des « enfants esclaves »… Pierre réussit à se sauver et à prévenir son père qui vint rechercher ses enfants. Il les conduisit chez une nourrice à Domfront (Orne).

Le 20 juin 1942, tard le soir, Pierre Viollet, partenaire du club d’échecs de Jankiel, commissaire de police à Levallois, vient le prévenir d’une rafle imminente.
La famille Kramer ne sait pas où aller et décide d’aller frapper chez leurs anciens voisins avec lesquels ils étaient restés amis, Fernand-Gaston* et Marie-Thérèse Bibal. Ils les accueillent les bras ouverts, installent des lits pliants, les logent, les nourrissent et les cachent quelques jours, le temps de trouver un abri plus éloigné et plus sûr.
Ils iront à Domfront rejoindre Pierre et Clara. Un autre enfant naîtra en 1943.

Dix-huit mois plus tard, Jankiel Kramer décède.

En 1944, Tauba Kramer, veuve avec ses enfants, demande à nouveau de l’aide à Pierre Viollet…

 

 

 

 

 

Documents annexes

Invitation cérémonie Bibal Invitation cérémonie Bibal



Mis à jour il y a 7 mois.