Dossier n°12031

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2011
Pierre Lempereur
Année de nomination : 2011
Date de naissance : 25/10/1916
Date de décés : 18/02/2006
Profession : Maroquinier

Localisation Ville : Montreuil sous Bois (93100)
Département : Seine-Saint-Denis
Région : Île-de-France

Personnes sauvées

Cérémonies

    Date de Cérémonie de reconnaissance: 10 Mai 2012


    Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


    L'histoire

    Pierre Lempereur
    Otylia, Welka SCHILLER dite PERLMAN et Jowel SZNADJER sont nés en Pologne. Ils arrivent en France aux alentours de 1933. Ils se marient le 9 mai 1936. De leur union, nait Rose le 3 octobre 1939 à Paris. Jowel est tailleur, la famille vit paisiblement dans le 20ème arrondissement.

    Puis survient la guerre et l’application des lois anti-juives. La famille échappe à une arrestation grâce aux gendarmes qui venus pour les emmener les préviennent qu’ils reviendront plus tard. Ils vont se réfugier chez un ami Pierre LEMPEREUR et sa mère qui habitent Montreuil. Les deux hommes s’étaient liés d’amitié lors d’un séjour qu’ils avaient effectué au préventorium de Montereau.

    Le 23 Juillet, Jowel SZNADJER revient à son domicile pour y chercher quelques affaires. Il entre quelques instants chez des voisins. Il y est arrêté par la gestapo, sans doute par dénonciation. Interné à Drancy, il est déporté à Auschwitz par le convoi n°23 du 24 aout 1942. Il y meurt en mai 1943.

    Sa femme et sa petite fille de trois ans et demi resteront cachées chez Elisa et Pierre LEMPEREUR. Pendant environ six mois, par sécurité, Rose sera confiée à des fermiers en Seine et Marne. Elisera LEMPEREUR quittera Montreuil pour rejoindre un de ses fils dans le sud de la France.

    A la libération, Otylia entreprend la recherche de son mari. Elle recevra des documents attestant de sa disparition.

    Au cours de cette vie commune, des liens vont se nouer entre Otylia SZNADJER et Pierre LEMPEREUR. Ils se marieront en mai 1947. De cette nouvelle union naitra une fille, Isabelle en octobre 1947. Pierre LEMPEREUR sera un père affectueux pour les deux fillettes.

    En 1948, la famille part au Venezuela et y restera 9 ans. C’est durant cette période que Rose découvrira l’histoire de son père.

    D’autres témoignages attestent que l’appartement des LEMPEREUR a servi de refuge à d’autres familles juives.

    Le 30 janvier 2011, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Pierre Lempereur.

    Pierre Lempereur et Otylia

    SZNAJDER Jowel avec sa femme Otylia et leur fille Rose en 1941

    SZNAJDER Jowel en 1935

    Documents annexes

    Invitation  cérémonie Lempereur Invitation cérémonie Lempereur
    18 décembre 2012 16:29:04

    Articles annexes

    Aucun autre article