Dossier n°12065

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2011
Toussaint Gazel
Année de nomination : 2011
Date de naissance : 17/07/1859
Date de décés : 10/04/1950
Profession : Agriculteur retraité

Mathilde Gazel
Année de nomination : 2011
Date de naissance : 17/07/1859
Date de décés : 10/04/1950
Profession : Institutrice retraitée

Laure Tailhades Brenac
Année de nomination : 2011
Date de naissance : 15/02/1908
Date de décés : 09/06/1996
Profession : Sans profession

Localisation Ville : Labastide-Rouairoux (81270)
Département : Tarn
Région : Occitanie

Personnes sauvées

Ceremonies

Date de Cérémonie de reconnaissance: 17 Juillet 2013

L'histoire

Mme Olschwang Jemima ( née Levin ) fille de Moshé et Mindlia Levin est née à Stavichtchi en Russie. Après de nombreux déménagements, elle va faire ses études de médecine à Liège puis à Montpellier. Là elle rencontre Abraham Olschwang, jeune médecin ; ils se marient et s’installent au 139 Bld Carnot à Labastide-Rouairoux ( Tarn ). Leur premier enfant Daniel naît le 22 Juillet 1939 et la guerre éclate alors que les grands-parents Levin étaient venus de Riga pour voir leur petit-fils. Ils vont vivre au 2ème étage de la maison jusqu’à l’occupation de la zone libre par les allemands ( nov 1942 ). La situation devenant dangereuse pour eux, le Dr Olschwang, par l’intermédiaire de Gérard Lauthier, contacta son grand-père Toussaint Gazel qui habitait un hameau dans la montagne, Marthomis situé à quelques kilomètres de Courniou, proche de Labastide-Rouairoux. A cette époque la maison familiale de Marthomis appartenait à Laure Tailhades, fille de Philippine Brenac, elle-même fille de Toussaint Gazel et sœur de Rose Lauthier, mais elle était habitée par Toussaint Gazel et une de ses filles Mathilde Gazel, célibataire. Ces personnes décidèrent d’accueillir les Levin et de les cacher dans cette maison «  la Couréjario «  qui était au bout du hameau.

Ils y vécurent jusqu’à la Libération avec Toussaint Gazel et sa fille Mathilde, dormant dans la chambre la plus reculée, ne sortant que très peu à la tombée de la nuit. Mr Levin se rendait utile en donnant des leçons aux enfants de Laure Tailhades. Celle-ci  se chargea de leur fournir des faux-papiers et des tickets d’alimentation en prenant des risques.

Dans les derniers mois de l’occupation allemande, le danger alla en augmentant : chasse aux résistants ; des fermiers qui avaient abrité des maquisards furent fusillés sur place avec ces derniers. A Courniou, comme à Labastide, il y eut des perquisitions, des arrestations ; les allemands brûlèrent des maisons. On prévenait les Gazel et lors de ces alertes, les Levin se réfugiaient dans les bois. Tout le village était au courant mais garda le silence.

A la Libération, les Levin revinrent à Labstide-Rouairoux, puis ils partirent en 1945 en «  Palestine « sous mandat britannique. Ils s’installèrent à Yavnéël où Mr Levin devint rabbin sous le nom hébraïsé de Moshé Halévy. Ils sont maintenant tous deux décédés.

Le 4 juillet 2011 l’Institut Yad Vashem Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Toussaint & Mathilde Gazel ainsi qu’à Laure Tailhades.

 

Toussaint Gazel

Laure Elodie Taihlades

Mathilde Gazel

Documents annexes

Invitation cérémonie Invitation cérémonie
19 mai 2019 09:02:57

Articles annexes




Mis à jour il y a 3 mois.