Dossier n°12114

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2011
Marie Expert Ranque
Année de nomination : 2011
Date de naissance : 18/05/1867
Date de décés : 21/10/1951
Profession : Institutrice retraitée

Charles Perrier
Année de nomination : 2011
Date de naissance : 21/03/1905
Date de décés : 20/06/1992
Profession : Professeur

Alice Perrier Expert
Année de nomination : 2011
Date de naissance : 02/10/1906
Date de décés : 20/11/1980
Profession : Sans profession

Localisation Ville : Chambéry (73000)
Département : Savoie
Région : Auvergne-Rhône-Alpes

Personnes sauvées

Cérémonies

    Date de Cérémonie de reconnaissance: 06 Mai 2013


    Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


    L'histoire

    PERRIER Charles
     

    PERRIER Alice

    Pendant la dernière guerre, Charles PERRIER était instituteur à Sainte-Hélène-du-Lac, petit village de Savoie dont il était aussi le secrétaire de Mairie. Il vivait avec Alice, son épouse et  leurs trois enfants Odette Hélène et Paul. Affilié à un réseau de Résistance, il fabriquait des faux papiers.

    En 1943, il fut chargé par une société de secours de réaliser des cartes d’identité pour Rachel MILTAU, une juive d’originaire polonaise , restée seule dans la capitale avec sa fille Madeleine (15ans) après la déportation de son mari. : il fallait faire passer ces deux femmes totalement démunies en zone libre et leur trouver un refuge. Elles arrivèrent  en Savoie le 22 juillet  1943 sous le nom de COLLET.

    Madame EXPERT-RANQUE ,la mère d’Alice PERRIER, habitait Chambéry. Elle était propriétaire d’une petite maison, au 31 avenue de Bassens dont elle occupait les trois pièces du premier étage et dont elle louait le rez-de-chaussée. Elle hébergeait ses trois petits enfants, scolarisés à Chambéry . Dans sa cour se trouvait un garage, flanqué de deux petites pièces dans lesquelles Charles PERRIER, son gendre, n’eut pas de mal à la convaincre de loger la mère et la fille. 

    En novembre les allemands envahissaient la zone libre. Le danger s’intensifiait. Pour que son français hésitant n’éveille pas l’attention,  Madame COLLET ne parlait à personne, ne sortant qu’à la nuit pour prendre l’air dans le jardin. Elle aidait Madame EXPERT  aux travaux du ménage, tandis que Madeleine suivait les cours du collège Jules Ferry avec Odette et Hélène qui la faisaient passer pour leur cousine.  Toute la famille PERRIER-EXPERT nous a hébergés, sachant fort bien qui nous étions et les risques qu’elle encourait, .écrit Madeleine MILTAU-COLMAN dans son témoignage. 

    Nous avons souvent eu peur racontent les enfants PERRIER, en évoquant l’arrestation d’un voisin par la gestapo, le  bombardement de Chambéry  le 26 mai 1944, le départ précipité pour Saint-Hélène-du-Lac après que leur père ait « planqué » ses protégées dans une autre cachette, et la frayeur rétrospective d’apprendre après coup que le locataire de leur grand-mère était ….un « collabo » !.

    Le 14 juin 2011, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Charles Perrier et à son épouse Madame Alice Perrier.

    Octobre 1944 école Jules Ferry à Chambéry

    La personne sauvée avec la famille PERRIER

    Documents annexes

    Aucun document

    Articles annexes




    Mis à jour il y a 8 mois.