Dossier n°12162A

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2013
Joseph Papillon
Année de nomination : 2013
Date de naissance : //
Date de décés : 07/03/1968
Profession : cultivateur

Léontine Papillon Lacroix
Année de nomination : 2013
Date de naissance : //
Date de décés : 13/06/1965
Profession : cultivatrice

Localisation Ville : Mortrée (61570)
Département : Orne
Région : Normandie

Personnes sauvées

Cérémonies

    Date de Cérémonie de reconnaissance: 29 Septembre 2014


    Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


    L'histoire

    Madeleine Herbert née Lacroix, née en 1911, habitait la ville de Vire et était employée dans le magasin de vêtement de la famille Goldnadel, des Juifs émigrés de Pologne. Après la confiscation de l’affaire suite aux lois antijuives, Madeleine continua à travailler comme aide ménagère dans la famille Goldnadel. Le père Ber qui était malade alla dans une maison de repos.

    Au mois de juin 1942, les policiers vinrent arrêter Ber et firent pression sur sa femme Rivka pour qu’elle leur dise où il se trouvait. Elle déclara qu’elle l’ignorait. Son fils Jacques alors âgé de 9 ans et Madeleine furent témoins de la scène. Après le départ des policiers, Rivka mit quelques affaires dans une petite valise. Madeleine amena l’enfant chez elle et le lendemain alla chez sa sœur Léontine Papillon qui avec son mari Joseph accepta d’accueillir Jacques dans leur ferme à Mortrée dans l’Orne.

    Jacques Goldnadel passa deux années avec la famille Papillon. Il allait à l’école, aidait au travail de la ferme et assistait à la messe le dimanche. La famille Papillon avait un fils prénommé Christian du même âge que Jacques.

    Durant l’été 1944, le maire prévint la famille Papillon qu’ils avaient été dénoncés parce qu’ils cachaient un enfant juif. Léontine alerta sa sœur Madeleine qui vint à Mortrée et amena l’enfant dans le sud de la France sous la ligne de démarcation à Guéret dans la Creuse.

    Rivka Goldnadel fut arrêtée chez elle à Vire le lendemain du transfert de Jacques chez les Papillon. Elle fut déportée vers les camps de la mort.

    Nicole, la fille de Madeleine Herbert née après la guerre raconte que sa mère aimait beaucoup ses employeurs et leur fils Jacques. Elle en parlait souvent et c’est pourquoi elle a renouvelé les liens avec la famille Goldnadel à l’occasion des 100 ans de Madeleine Herbert en 2011.

     

    Le 22 juin 2011, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Madame Madeleine Herbert née Lacroix.

    Le 26 mai 2013, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Joseph Papillon et à son épouse Madame Léontine Papillon. 

    Documents annexes

    Invitation cérémonie Invitation cérémonie
    2 avril 2018 08:54:13

    Articles annexes

    Aucun autre article