Dossier n°12183

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2011
Charles Dupouy
Année de nomination : 2011
Date de naissance : 08/06/1885
Date de décés : 25/01/1965
Profession : Concierge

Jeanne Dupouy Dulac
Année de nomination : 2011
Date de naissance : 20/08/1891
Date de décés : 04/10/1975
Profession : Employée aux Halles de Paris

Localisation Ville : Paris (75011)
Département : Paris
Région : Île-de-France

Lieu de mémoire

Personnes sauvées

Cérémonies

    Date de Cérémonie de reconnaissance: 22 Octobre 2012


    Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


    L'histoire

    Charles et Jeanne Dupouy
    Charles et Jeanne Marie Dupouy étaient les concierges d’un immeuble dans le 11ème arrondissement de Paris. Parmi les locataires il y avait Lazare et Taube Grosslerner qui habitaient au premier étage avec leur fils Jacques né en 1937. Ils tenaient un magasin de matériel de plomberie dans le même immeuble. Les Dupouy, un couple sans enfant, devinrent les amis des Grosslerner. Ils adoraient le petit Jacques.

    En 1942, Lazare et Taube eurent un autre fils prénommé Bernard. En juillet 1942, durant la grande rafle des Juifs, les gendarmes vinrent chercher les Grosslerner. Les Dupouy les emmenèrent vers un appartement vide de l’autre côté de l’immeuble. Les Grosslerner restèrent cachés dans leur appartement pendant quelques semaines et les Dupouy leur apportaient ce dont ils avaient besoin au quotidien. Lazare réussit à passer en zone libre dans le sud et trouva du travail dans l’usine de pneus Dunlop à Montluçon dans l’Allier. Sa famille l’y rejoignit.

    Peu de temps après que la famille arrive à Montluçon, Lazare fit appel à Madame Dupouy pour faire venir aussi son neveu Jacques Schlessinger qui avait neuf ans. Les parents de Jacques avaient été arrêtés et déportés. Jeanne Marie accepta, voyagea en train avec le jeune garçon et l’amena sain et sauf auprès des Grosslerner. Le voyage était dangereux, les trains pullulaient de soldats allemands et de gendarmes français et Madame Dupouy aurait été sévèrement punie si elle s’était fait prendre à aider un enfant juif.

    Après la Libération, les Grosslerner retournèrent à Paris et trouvèrent leur appartement exactement comme ils l’avaient quitté. Les Dupouy avaient payé le loyer pendant leur absence pour qu’ils puissent s’y réinstaller à leur retour. Les deux familles restèrent en contact étroit pendant de nombreuses années.

    Le 2 août 2011, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Charles Dupouy et à son épouse Madame Jeanne Marie Dupouy.

    Mme Dupouy et la fille de Mr Grosslerner en 1969

    Mme Dupouy, Mère de Mr Grosslerner, les 2 filles de Mr Grosslerner en 1974

    Documents annexes

    Invitation cérémonie Dupouy Invitation cérémonie Dupouy
    25 octobre 2012 16:45:09

    Articles annexes

    Aucun autre article