Dossier n°12206

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2011
Sidoine Clément
Année de nomination : 2011
Date de naissance : 13/05/1894
Date de décés : 08/04/1974
Profession : Industriel

Yvonne Clément Boyer
Année de nomination : 2011
Date de naissance : 05/01/1909
Date de décés : 29/06/1984
Profession : Sans profession

Localisation Ville : Piolenc (84420)
Département : Vaucluse
Région : Provence-Alpes-Côte d’Azur

Personnes sauvées

Cérémonies

    Date de Cérémonie de reconnaissance: 13 Décembre 2012


    Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


    L'histoire

    Sidoine et Yvonne Clément
     En 1940, Sidoine et Yvonne CLEMENT habitaient Piolenc, petit village du Vaucluse,  situé  à quelques kilomètres d’Orange. Sidoine CLEMENT y avait créé une usine d’accumulateurs dont Pierre KAHN, industriel parisien, était fournisseur. Les deux hommes, au-delà de leurs relations d’affaires, avaient noué des liens d’amitié.

    Lorsque le premier statut des juifs déposséda de ses biens la famille KAHN, réfugiée à Toulouse,  Sidoine CLEMENT lui rendit visite à plusieurs reprises pour régler des questions matérielles dont il ne tira jamais aucun avantage personnel.

    Fin 1942, à  l’invasion de la zone sud, les KAHN  entamèrent un périple qui les conduisit dans plusieurs cachettes successives. En janvier 1944, quand les rafles et les déportations redoublèrent d’intensité,  Sidoine CLEMENT vint dans l’Oisans chercher Bertrand, leur plus jeune fils, (10 ans) pour le mettre à l’abri dans sa  maison où  une dizaine d’anglais se trouvaient déjà hébergés,  tandis que  plusieurs réfractaires au STO étaient dissimulés dans l’usine.

    Pendant trois mois,  Yvonne et Sidoine CLEMENT qui n’avaient pas d’enfant, choyèrent le petit protégé qu’ils faisaient passer pour leur neveu,  C’est lui qui vient de les faire reconnaître Justes parmi les Nations,

    Le 16 août 2011, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Sidoine Clément et son épouse Yvonne Clément.

     

    Cérémonie. De g à d Mme Arondel, ayant droit, Mr Ratson, Mr Dagnaud

    Sidoine et Bertrand

    Documents annexes

    Article de presse Vaucluse matin-Piolenc Article de presse Vaucluse matin-Piolenc
    24 février 2013 10:32:16
    Invitation cérémonie Clément Invitation cérémonie Clément
    14 décembre 2012 16:19:41

    Articles annexes