Charles Reverdy
Année de nomination : 2012
Date de naissance : 16/06/1886
Date de décés : 26/03/1956
Profession : Hôtelier

Elise Reverdy Robardet
Année de nomination : 2012
Date de naissance : 09/05/1886
Date de décés : 12/04/1975
Profession : Hôtelière

Louise Riondet Reverdy
Année de nomination : 2012
Date de naissance : 05/01/1913
Date de décés : 30/12/1965
Profession : Hôtelière

Localisation Ville : Aix-les-Bains (73100)
Département : Savoie
Région : Auvergne-Rhône-Alpes

Personnes sauvées

Lieu porteur de mémoire

Cérémonies

Date de Cérémonie de reconnaissance: 31 Mai 2013

L'histoire

Albert Amar né à Thessalonique en 1902 est issu d’une vieille famille de banquiers juifs arrivés en France en 1920. En 1930 il épouse à Paris Nina Tiano, née en 1912 d’une famille de Juifs italiens de Thessalonique. Les Tiano ont deux enfants, Micheline née en 1932 et Didier né en 1934. Ils se font naturaliser en 1938.

Albert Amar est mobilisé en 1939 et démobilisé en 1940. La banque où il travaille est repliée à Vichy où la famille part s’installer dans une pension de famille. En mars 1941, les Juifs sont obligés de quitter Vichy et la Banque décide de déménager en zone libre, à Aix-les-Bains, alors occupée par les Italiens.

Nina Amar se rend à Aix pour rechercher des appartements pour les employés de la banque. Elle loge à l’Hôtel Moderne, propriété de la famille Reverdy. La famille Amar s’installe à Aix. Les enfants vont à l’école. Des relations d’amitié s’établissent entre les Amar et les Reverdy. Ces derniers avaient compris qu’il s’agissait d’une famille juive.

La famille Reverdy était composé de : Charles-Louis Reverdy, le père, Elise Reverdy, la mère, Louise Riondet, née Reverdy, la fille.

Les Allemands envahissent la zone sud en novembre 1942 et la condition des Juifs devient beaucoup plus difficile. En septembre 1943, plusieurs membres de la famille Amar (l’oncle d’Albert, sa tante) sont arrêtés et déportés à Auschwitz d’où ils ne reviendront pas.

Les Reverdy ont aidé Albert Amar et sa famille jusqu’à la Libération. Ils les ont aidés à se cacher plusieurs fois, à Saint Félix, à Rumilly, à Aix-les-Bains. Ils les ont protégés en leur trouvant des logements. Ils ont caché des biens personnels appartenant aux Amar qu’ils ont rendus après la guerre. Ils ont également établi des faux papiers et des cartes d’alimentation.

Le 14 février 2012, Yad Vashem – Institut International pour la mémoire de la Shoah, a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Charles, Elise Reverdy et Louise Riondet.

Micheline Amar et Louise Riondet en 1946

Documents annexes

Invitation cérémonie Reverdy Invitation cérémonie Reverdy



Mis à jour il y a 2 mois.