Dossier n°12290

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2011
Elie Abel
Année de nomination : 2011
Date de naissance : 29/09/1892
Date de décés : 11/04/1944
Profession : Cultivateur

Emmeline Abel Bres
Année de nomination : 2011
Date de naissance : 27/04/1890
Date de décés : 22/04/1974
Profession : Cultivatrice

Localisation Ville : Dieulefit (26220)
Département : Drôme
Région : Auvergne-Rhône-Alpes

Personnes sauvées

Lieu porteur de mémoire

Cérémonies

Date de Cérémonie de reconnaissance: 12 Mars 2013

L'histoire

ABEL Elie et Emmeline Germaine
C’est l’histoire d’une famille implantée en France depuis de nombreuses générations et comprenant parmi ses membres René CASSSIN, l’éminent juriste père de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. Du fait de son départ à Londres dès l’été 1940, sa famille restée en France était très recherchée par la Gestapo. 

Le père Fédia et ses 4 enfants se sont réfugié à La Bourboule le 09/11/1942 après l’occupation de la Zone Libre par les nazis. 
Gilbert CASSIN, le plus jeune des enfants, est conduit à Poligny pour y être caché. Grâce à une cousine,
Suzanne ABRAM, qui a pu obtenir un petit poste d’enseignante à Dieulefit 26220, les trois sœurs CASSIN entreprennent de la rejoindre. 
Suzanne Abram a organisé leur cachette dans une maison isolée, où vivent Elie & Emmeline ABEL. Moyennant une petite pension pour contribuer aux dépenses de ravitaillement, les trois filles vont être très chaleureusement accueillies et protégée, de fin Mars à Novembre 1943. Josette sera rejointe dès Avril 1943 CHEZ LES Abel par son fiancé, René DE TOLEDO. Des cartes d’identité sont fournies par la secrétaire de Mairie, Janette Barnier. Le père, réfugié à Gueret dans la Creuse, envoie des colis à ses enfants. 
La situation devenant très difficile en Novembre 1943 pour Elie Abel, grand blessé de la guerre 14-18, les deux sœurs de Josette partent rejoindre leur frère Gilbert à Poligny. Josette et son fiancé vont rester cachés chez les Abel, en dépit du décès de celui-ci survenu en Avril 1944. Les Abel ont également caché chez eux un jeune juif ukrainien sous le faux nom de Gaboriau.

Le 27 Décembre 2011, Yad Vashem, Institut International pour la Mémoire de la Shoah a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Elie Abel et son épouse Emmeline.

ABEL Elie
 

ABEL Emmeline Germaine

Documents annexes

Invitation  cérémonie Abel Invitation cérémonie Abel
25 mars 2013 16:02:45

Articles annexes