Dossier n°12320A

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2012
Paul Baillon
Année de nomination : 2012
Date de naissance : 31/12/1899
Date de décés : 24/01/1974
Profession : Agriculteur

Léontine Baillon Moutes
Année de nomination : 2012
Date de naissance : 03/11/1884
Date de décés : 09/06/1962
Profession : Sans profession

Localisation Ville : Rueil-la-Gadelière (28270)
Département : Eure-et-Loir
Région : Centre-Val de Loire

Cérémonies

    Date de Cérémonie de reconnaissance: 25 Mars 2014


    Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


    L'histoire

    La famille Trevgoda est arrivée à Paris en 1922. Juda Trevgoda et Simkha Pourim se marient à Paris en 1932. Ils sont tous les deux coiffeurs et habitent dans le 4ème arrondissement de Paris.

    En juin 1940, la famille parvient à fuir dans les Hautes-Pyrénées mais regagne Paris dès septembre. Naturalisé en 1933, Juda perd sa nationalité française suite aux décrets de Vichy. Il est donc arrêté comme étranger le 21 août 1941 et interné à Drancy. Il est déporté à Auschwitz par le convoi N° 3 le 22 juin 1942.

    Le salon de coiffure ayant été fermé et pour aider sa famille à survivre, l’aîné des enfants Joseph né en 1925 suit des cours de coiffure mais en cherchant à passer la ligne de démarcation, il est arrêté et emprisonné à Bourges. Il est lui aussi déporté par le convoi N° 35 le 21 septembre 1942.

    Simkha obtiendra l’aide des associations juives pour protéger ses autres enfants qui seront placés en sécurité entre mars et août 1943, dans les familles Coudray et Baillon.

    Blanche Coudray était nourrice à Rueil-la-Gadelière mais pas sa belle-sœur Léontine Baillon. Les deux familles acceptent de cacher les enfants. Simkha Trevgoda, quant à elle est cachée chez le Docteur Couanet (reconnu Juste parmi les Nations en 2005).

    Elle était employée comme femme de ménage et envoyait une petite aide financière pour la nourriture des enfants. Son fils Michel né en 1933 ne va pas à l’école, il aide aux travaux du jardin avec Paul Baillon. Les enfants sont traités avec humanité.

    Le 21 février 2012, l’Institut Yad Vashem Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Paul Baillon et à son épouse Léontine ainsi qu’à Madame Blanche Coudray.

    De g. à d. Robert Pingenot Jenny Trevgoda Yaron Gamburg de l'ambassade d'Israël et Michel Trevgoda

    M. Pingenot petit fils de Mme Coudray

    Documents annexes

    Invitation cérémonie Invitation cérémonie
    16 décembre 2017 08:05:24

    Articles annexes

    Aucun autre article




    Mis à jour il y a 11 mois.