Dossier n°12400

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2012
Marc Chassaing
Année de nomination : 2012
Date de naissance : 11/11/1883
Date de décés : 01/02/1967
Profession : Cultivateur

Marceline Chassaing Ouvry
Année de nomination : 2012
Date de naissance : 28/01/1896
Date de décés : 21/10/1966
Profession : Sans profession

Localisation Ville : Estandeuil (63520)
Département : Puy-de-Dôme
Région : Auvergne-Rhône-Alpes

Personnes sauvées

Cérémonies

    Date de Cérémonie de reconnaissance: 03 Mars 2013


    Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


    L'histoire

    Marc Chassaing
     

    Marceline Chassaing
     

    Venu en France à la fin des années 1920, Bernard Krasnobroda s’engage dans la Légion Etrangère et obtient la nationalité française le 128/01/1931. En l’épousant, le 20/04/1933, Guelia Benach devient française également. 

    Le couple vit avec la mère de Guelia, Faiga Laufer, 7 rue Saint-Bernard, Paris 11ème. Le père est tailleur et la mère vendeuse. 

    En 1942, quand la situation se dégrade dangereusement à Paris, les parents et la petite Renée vont parvenir à passer en Zone Libre. A l’arrivée à Clermont-Ferrand, le père ouvre un atelier et la famille habite l’appartement voisin.
    La tante maternelle de Renée, Hélène Starckmann et son mari Jacques, leur proposent d’aller vivre près d’eux dans la commune de Bougeat, à la campagne; les parents de Renée refusent mais acceptent, cependant, le placement qui a été trouvé pour Renée chez des fermiers à Estandeuil (63520), Marc & Marceline CHASSAING.
    Ces fermiers ont déjà six enfants, de 10 à 24 ans et Renée va être considérée comme la petite dernière; les fermiers savent qu’elle est juive, ainsi que tout le village mais personne ne dénoncera. La petite fille va à l’école; elle ne reverra ses parents que deux ou trois fois avant leur arrestation en Juillet 1943. Ils ne reviendront pas de déportation.
    Renée doit sa vie aux Chassaing, chez qui elle restera jusqu’à l’été 1945, quand ses oncle et  tante viendront la rechercher. Elle partira avec eux et son cousin Simon aux USA en Février 1946.
    Marquée par son enfance, Renée ne conserva pas de liens avec ses sauveteurs, ce qu’elle regrette à présent. Bénévole à l’Holocaust Museum de Naples, en Floride, elle souhaite vivement les honorer. Elle a rencontré certains descendants des Chassaing en Juin 2011.

    Le 6 Mai 2012,  l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Marc Chassaing et son « épouse Marceline.

    Documents annexes

    Invitation  cérémonie Chassaing Invitation cérémonie Chassaing
    24 février 2013 18:50:32

    Articles annexes