Dossier n°12404 - Juste(s)

Consulter le dossier de JĂ©rusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Marius Pallanca

Année de nomination : 2013
Date de naissance : 21/04/1891
Date de décés : 29/12/1987
Profession : Cheminot

Marie-Thérèse Pallanca Dagna

Année de nomination : 2013
Date de naissance : 04/04/1892
Date de décés : 05/06/1983
Profession : Sans profession

Localisation Ville : Cagnes-sur-Mer (06800)
DĂ©partement : Alpes-Maritimes
Région : Provence-Alpes-Côte d’Azur

L'histoire

Marius & Marie-Thérèse Pallanca

Mordka TENENBAUM et sa femme habitent le 19è arrondissement de Paris. Il exerce la profession de coiffeur. Le couple a un enfant, Lucienne, née en 1933. Fin 1940, M. TENENBAUM et ses deux frères partent en zone libre à Nice. Gryna et Lucienne et Rosa et son fils Lucien, né en 1934, les rejoignent un peu plus tard. En tout, 7 personnes qui sont réfugiées à Cagnes sur mer, dans le parc  de St Véran (Alpes Maritimes). Dans ce même quartier, Marius et Marie-Thérèse PALLANCA ont une maison. Ils ont deux enfants, dont Huguettte née en 1931, compagne de jeux de Lucienne.  Lucienne parle à la famille PALLANCA du périple de sa famille. Marius PALLANCA, cheminot, propose spontanément aux TENENBAUM de se réfugier dans sa maison en cas de danger.  Ce qui arrive plusieurs fois. Les TENENBAUM se réfugient dans le pavillon de la famille PALLANCA alors que les Allemands occupent le rez-de-chaussée du pavillon. Puis les TENENBAUM vont se cacher dans le vieux Cagnes car le danger augmente.

Les PALLANCA ont fait l’acquisition d’une petite ferme dans le Puy-de-Dôme. Mme PALLANCA décide de s’y rendre en compagnie de sa fille et de Lucienne, munie de faux papiers au nom de PALLANCA. Elle passe pour la cousine d’Huguette. Cela se situe vraisemblablement en mars 1944. Marie-Thérèse était parfaitement consciente du danger qu’elle faisait courir à sa famille puisqu’elle, avant d’aller dans le Puy-de-Dôme, elle avait demandé l’avis du curé de sa paroisse. Ce dernier lui avait déconseillé cette action et fait ressortir les gros risques encourus. A la fin de la guerre Gryna TENENBAUM vient rechercher sa fille.

Les deux familles restent en contact après la Libération.

Le 27 FĂ©vrier 2013, Yad Vashem – Institut International pour la MĂ©moire de la Shoah, a dĂ©cernĂ© Ă  Marius & Marie-ThĂ©rèse PALLANCA le titre de Justes parmi les Nations.

Documents annexes

Article de presse - Cagnes sur mer Article de presse – Cagnes sur mer
Invitation cérémonie Pallanca Invitation cérémonie Pallanca