Mary Elmes
Année de nomination : 2013
Date de naissance : 05/05/1908
Date de décés : 09/03/2002
Profession : Responsable du secours Quakers

Personnes sauvées

Lieu porteur de mémoire

Date de Cérémonie de reconnaissance: 27 Juin 2014


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire


Mary Elisabeth ELMES épouse Danjou, est née en Irlande du Sud, dans une famille protestante. A la fin de ses études, elle est embauchée par un riche propriétaire anglais, Sir Georges Young,  pour la gestion de son patrimoine en Espagne. En 1936, la guerre d’Espagne provoque la réquisition des biens de son employeur. Il ouvre alors un hôpital pour enfants en Espagne, dont Miss ELMES assure la gestion. Lors de l’avancée des troupes franquistes, elle en assure l’évacuation.

Sir Georges Young ne pouvant assurer la charge de sa fondation, Mary ELMES prend contact avec l’organisation humanitaire des Quakers. A la fin de la guerre, Mary est évacuée à Perpignan. Elle devient directrice de la délégation Quakers de Perpignan. Elle engage un programme d’aide alimentaire destiné aux femmes et aux enfants.  Elle créé également un service d’assistantes sociales auprès des réfugiés.

En 1941, Miss ELMES organise des secours au camp de Rivesaltes. Au cours des années 1941-42, des enfants juifs sont choisis dans des foyers ou dans des camps pour participer à des séjours aux Etats-Unis. Miss ELMES va même trouver un lieu de refuge dans les Pyrénées Orientales pour les petits espagnols et les petits juifs.

En février 1943, par suite d’une dénonciation, elle est incarcérée à la prison de Toulouse puis à Fresnes. Elle est libérée en juillet grâce à sa mère et à l’intervention du président des Quakers. Elle reprend son poste.

Le 23 janvier 2013, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Madame Elmes Mary.

Documents annexes

Article de presse - Indépendant du 28/06/2014 Article de presse – Indépendant du 28/06/2014
21 février 2016 09:57:44
Invitation cérémonie Invitation cérémonie
21 février 2016 09:56:35

Articles annexes




Mis à jour il y a 6 mois.