Dossier n°1287

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1978
Henri Revol
Année de nomination : 1978
Date de naissance : 04/12/1904
Date de décés : //
Profession : Père jésuite

Localisation Ville : Saint-Gervais-les-Bains (74190)
Département : Haute-Savoie
Région : Auvergne-Rhône-Alpes

Personnes sauvées

Lieu porteur de mémoire

Cérémonies

Date de Cérémonie de reconnaissance: 23 Février 1982

L'histoire

Henri Revol
Henri Revol était un père Jésuite qui dirigeait une maison de repos que les Jésuites avaient à Saint-Gervais-les-Bains. Les réfugiés juifs affluaient par centaines dans cette région frontalière, à partir de laquelle ils cherchaient à passer clandestinement en Suisse. Ceux qui arrivaient chez le curé étaient reçus chaleureusement. Il les guidait vers la liberté par de difficiles chemins de montagne. Parmi ceux qui eurent ainsi la vie sauve se trouvaient la famille Najman, le couple Bukovsky et Mme Edberg. Le prêtre refusait toute contrepartie, même sous forme de donation pour les pauvres de la paroisse. Anni Ebbecke, une juive allemande qui avait pu être sauvée du camp de Gurs avec son mari, avait trouvé temporairement asile chez un paysan non loin de là; elle y resta jusqu’à ce que le curé puisse les conduire en sûreté à la frontière près d’Annemasse. A l’été 1944, peu avant la Libération, le courageux curé fut recherché pour avoir donné asile à des jeunes gens réfractaires au service obligatoire en Allemagne. Par la suite, ces jeunes avaient été arrêtés et exécutés par les Allemands. Le curé dut s’enfuir à la hâte le 13 août 1944 et rester caché jusqu’à la Libération de la région.

Le 24 janvier 1974, l’institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à l’abbé Henri Revol le titre de Juste parmi les Nations.

 

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes




Mis à jour il y a 11 mois.